Select Page

Auteur : Cédric Manuel

23 avril 1821 : eh bien dansez maintenant !

Instant classique – 23 avril 1912… 106 années jour pour jour. Frédéric Chopin a laissé de nombreuses œuvres de jeunesse et même d’enfance, et notamment plusieurs polonaises, dans lesquelles on retrouve le style de Carl Maria von Weber. Dédiée à son professeur de piano Wojciech Żywny, elle est achevée le 23 avril 1821. Frédéric Chopin a alors… tout juste 11 ans. Alors, que ce soit avec dans les oreilles cette charmante polonaise ou avec ce que vous voulez, allez donc danser ! Cédric MANUEL À chaque jour son instant classique ! Rubrique : « Le saviez-vous...

lire plus

22 avril 1912 : la déesse Péri sauvée des flammes

Instant classique – 22 avril 1912… 106 années jour pour jour. Paul Dukas, surtout connu pour son fameux Apprenti sorcier aujourd’hui définitivement associé à Mickey et à Fantasia, était un compositeur discret, qui a surtout voué sa vie à l’enseignement. Vrai modeste, Paul Dukas portait sur ses œuvres un jugement d’une impitoyable dureté. Pendant les dernières années de sa vie, il a ainsi brûlé de nombreuses partitions qu’il jugeait indignes d’être présentées au public. Il ne nous reste donc que nos yeux pour pleurer et quelques œuvres néanmoins, rares et précieuses. En 1911, alors âgé de 56 ans, il...

lire plus

20 avril 1838 : Clarettes ? Wieckettes ? Non, Novellettes !

Instant classique – 20 avril 1838… 180 années jour pour jour. En pleine effervescence créative, Robert Schumann écrit en 1838 plusieurs œuvres importantes et qui resteront très célèbres, comme les Scènes d’enfants ou les Kreisleriana. Mais il compose aussi huit autres pièces pour piano qui sont moins connues, mais qui n’en sont pas moins remarquables, les Novellettes. Car en 1838, Robert Schumann est tout entier tourné vers Clara Wieck, l’amour de sa vie qu’il n’a pas encore réussi à épouser, en raison de l’opposition farouche du père de la jeune femme. Ces pièces pour piano sont pour elle, comme...

lire plus

19 avril 1787 : Mozart et la splendeur de l’optimisme

Instant classique – 19 avril 1787… 231 années jour pour jour. Lorsqu’il débute la composition de son second quintette pour cordes en mars 1787, Wolfgang Amadeus Mozart n’a plus abordé ce genre depuis plus de 13 ans, ce qui, dans la vie du compositeur et notamment sa vie artistique – ce qui se confond d’ailleurs peu ou prou – est un temps très considérable. Son achèvement précède de quelques semaines seulement celui du quintette suivant ; ces deux œuvres sont considérées comme de vastes chefs-d’œuvre de la musique de chambre de Wolfgang Amadeus Mozart. Et pourtant, en quelques semaines,...

lire plus

18 avril 1909 : le dernier voyage de Rachmaninov

Instant classique – 18 avril 1909… 109 années jour pour jour. Sergueï Rachmaninov était un homme plein de doutes et d’anxiété, d’incertitudes et de fragilités. C’était un homme vrai, en somme. Un jour de 1908, lorsqu’il traverse cependant une période très heureuse et apaisée de sa vie, il tombe sur le tableau symboliste d’Arnold Böcklin, réalisé 20 ans plus tôt, représentant l’arrivée, dans une impressionnante crique rocheuse qui enserre quelques nobles cyprès et abrite plusieurs tombeaux creusés à même la pierre, d’une barque catafalque. C’est l’île des morts, le passage du Styx. Le compositeur éprouve un véritable coup de...

lire plus

17 avril 1813 : un « désir ardent » de Franz Schubert

Instant classique – 17 avril 1813… 205 années jour pour jour. Franz Schubert termine tout juste un nouveau lied sur un poème de Schiller, « Sehnsucht ». Il s’agit d’un terme difficile à traduire, mais qu’on a pris l’habitude de désigner par « Désir ardent ». Cette expression ne saurait seulement traduire une sorte de pulsion printanière d’un jeune homme de 16 ans, mais davantage une forme d’aspiration universelle, aux élans contradictoires, bien qu’au même effet : la langueur, à la limite de la déprime, le spleen. Bizarre, on vous dit. Son lied lui-même a quelque chose d’étrange et de différent, qui débute...

lire plus

16 avril 1849 : la longue marche du « Prophète » de Meyerbeer

Instant classique – 16 avril 1849… 169 années jour pour jour. Dès après la création de ses Huguenots, début 1836, Giacomo Meyerbeer songe à un nouveau grand opéra qui viendrait déposer son « système dramatique sur des piliers indestructibles », comme il l’écrit alors. Après moult hésitations, son choix se porte sur Le Prophète, dont Eugène Scribe commence le livret fin 1836, et qu’il avait d’abord appelé « Les Anabaptistes », titre qui correspond mieux à l’argument, mais qui se révélait sans doute moins accrocheur. Contrat en poche et forteresse juridique établie pour éviter toute déconvenue, Giacomo Meyerbeer se met au travail et...

lire plus

15 avril 1813 : messe boum-boum de Franz Schubert

Instant classique – 15 avril 1813… 205 années jour pour jour. Quand on a 16 ans, on peut être tout à fait lymphatique, genre « otarie de canapé » pour reprendre en la détournant une expression d’un proche (on a envie de les baffer). On peut tout envoyer bouler genre : « Je suis le maître du monde et tous les autres peuvent aller se faire téter les yeux chez les éléphants siffleurs » (on a aussi envie de les baffer). On peut aussi se sentir entièrement consumé par l’envie de créer, de laisser quelque chose à ce monde tout pourri. On ne sait...

lire plus

14 avril 1883 : Lakmé, la grande sœur indienne de Madama Butterfly

Instant classique – 14 avril 1883… 135 années jour pour jour. Les librettistes Edmond Gondinet et Philippe Gille ont puisé dans l’œuvre de Pierre Loti (Le mariage de Loti) et sur des écrits de voyage de Théodore Pavie en Inde pour imaginer ce drame en pleine mode orientaliste. Ils construisent une intrigue dont la matrice servira aussi de base à Madama Butterfly, une vingtaine d’années plus tard : la pauvre fille du brahmane Nilakantha aime un bel officier anglais et tout finit mal, du grand classique à l’opéra.  La création de Lakmé, ce 14 avril 1883, à l’Opéra-Comique, avec...

lire plus

13 avril 1896 : Don Juan s’est perdu dans les forêts finlandaises…

Instant classique – 13 avril 1896… 122 années jour pour jour. La suite de Lemminkainen, ou les quatre légendes pour orchestre, composées pendant l’hiver 1895-96 et créées le 13 avril 1896 à Helsinki, est, comme plusieurs œuvres de Jean Sibelius, tirée du Kalevala, ce récit légendaire très populaire en Finlande. Jean Sibelius a utilisé pour les composer des fragments d’un opéra, La construction du bateau, qu’il ne termina jamais. Lemminkainen est un séducteur à la sauce nordique qui (1ère Légende, ou première pièce de la suite, « Lemminkainen et les jeunes filles de l’île ») débarque dans l’île de Saari après...

lire plus

Suivez-nous

R.O.C & Folk

dessin_roc_johnny_heritage dessin ROC Renaud Séchant dessin_roc_philippe dessin_roc_oriordan