Select Page

14 février 1785 : papa Mozart fier de son fiston

14 février 1785 : papa Mozart fier de son fiston
Advertisement

Instant classique – 14 février 1785… 233 ans jour pour jour. Leopold Mozart écrit ce jour-là une lettre dans laquelle il indique que son fils vient de jouer, devant l’empereur Joseph II, son nouveau concerto pour piano, qui sera pour la postérité le 18e. Le succès semblait au rendez-vous pour cette œuvre dont on n’est pas certain qu’elle ait bien été écrite pour la jeune pianiste virtuose et aveugle Maria Theresia Paradies.

Peut-être moins inspiré que celui qui suivra, ce concerto – achevé fin septembre 1784 – contient néanmoins cet andante un poco sostenuto, en mode mineur, qui lui donne une coloration triste et nostalgique, ce qu’il est sans doute.

Un petit bijou signé Wolfgang Amadeus Mozart, ici interprété par un géant, Sviatoslav Richter, sous la direction de Rudolf Barshai.

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique : anecdotes, découvertes et… musique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage