fbpx

19 novembre 1923 : un « folklore imaginaire » de Bartók

19 novembre 1923 : un « folklore imaginaire » de Bartók
Publicité

Instant classique – 19 novembre 1923… 96 ans jour pour jour. L’État hongrois, alors dirigé par le très (très) controversé amiral (sans navire) régent (sans roi) Horthy, commande à Béla Bartók une partition pour célébrer les cinquante ans de la fusion des villes de Buda et de Pest, anniversaire pour lequel Zoltán Kodály avait lui-même composé son Psalmus Hungaricus.

Petit pied de nez de Béla Bartók au commanditaire, cet amoureux infatigable des chants et musiques populaires de son pays, s’inspire cette fois tout autant – de son propre aveu – de styles arabes et… roumains ! Cinq danses sont ainsi séparées par un petit refrain, avec un finale très rythmé qui reprend le tout dans la ritournelle qu’on entend revenir entre chaque danse.

L’œuvre est créée il y a donc 96 ans à Budapest, sous la direction d’Ernö Dohnányi. C’est, selon le musicologue Serge Moreux, un exemple typique de ce « folklore imaginaire » qui bouillonnait dans la tête du compositeur. 

Cédric MANUEL



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Publicité

Laisser un commentaire

Liens pratiques

NOUVEAUTÉ

lancement_le_cahier_pro_profession_spectacle_mag-dossier_juridique_social_pour_employeurs_spectacle

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Newsletters

Les dessins de Caly

Caly Coronavirus Emmanuel Macron Nous sommes en guerre confinementCaly - Dessin année 2020dessin de Caly Franck Riester ministre tension avec les artistesBande Dessinée auteur festival Angoulême dessin CalyCaly - Joyeux Noël