Select Page

1er avril 1913 : ah, ne dites pas que vous n’avez jamais entendu Manuel de Falla !

1er avril 1913 : ah, ne dites pas que vous n’avez jamais entendu Manuel de Falla !
Advertisement

Instant classique – 1er avril 1913… 105 années jour pour jour. Trop méconnu, mort en Argentine après avoir fui son pays au moment de la guerre civile, Manuel de Falla (1876-1946) est peut-être le plus grand compositeur espagnol de l’histoire de la musique, n’en déplaise à Enrique Granados ou Isaac Albéniz.

Ami de Maurice Ravel, de Paul Dukas et de Claude Debussy lors de son long séjour en France, il a su lier un langage harmonique d’une grande modernité aux couleurs si caractéristiques des musiques de sa péninsule natale.

En 1904, il participe à un concours de l’Académie des beaux-arts de Madrid, dont l’objet est d’écrire une œuvre lyrique. Sur un livret très classique (une jeune femme pauvre est séduite et abandonnée par un riche qui préfère épouser une autre femme de son monde), il achève sa partition en 1905 et gagne le premier prix. En échange, l’œuvre devait être créée au Teatro Real de Madrid. Mais ce dernier viola son engagement et Manuel de Falla dut attendre 1913 pour voir son œuvre enfin mise en scène à l’opéra de Nice.

Elle reste populaire dans les pays de langue espagnole et notamment en Amérique du sud, mais ne s’est jamais durablement imposée au répertoire.

Tout ça n’a pas d’importance me direz-vous, puisqu’on ne le connaît pas, ce Manuel de Falla. Eh bien si, vous le connaissez. Écoutez donc patiemment cet extrait de l’œuvre, l’interlude puis surtout la danse espagnole (ici à partir de 3’11 ») et ne me dites pas que vous n’avez jamais jamais entendu cette superbe mélodie, pleine de soleil…

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage