Instant classique – 2 avril 1909… 112 ans jour pour jour. Pour les 80 ans du grand romancier russe Léon Tolstoï, Leoš Janaček met entre parenthèses l’opéra pour composer une musique de chambre en son honneur.

En 1908, Leoš Janaček n’avait plus entrepris de partition chambriste depuis plus de vingt-cinq ans, tout occupé qu’il était à concentrer ses forces sur une autre forme d’expression, l’opéra. S’il revient à la musique de chambre, c’est pour commémorer les quatre-vingts ans de Léon Tolstoï.

En février 1909, Janaček est bombardé président du Club des amis des Arts et voici cent douze ans, c’est dans ce cadre qu’est créé le trio avec piano du compositeur, inspiré par la Sonate à Kreutzer (qui inspirera aussi à Janaček un quatuor à cordes bien plus tard). La partition du Trio disparaît pendant la Première Guerre mondiale.

Le musicologue Michal Hajkū en retrouve quelques bribes en 1978 et reconstitue les quatre mouvements du trio, en utilisant aussi le quatuor à venir. Ici, l’arrangement pour piano a été réalisé par Stephen Coxe. Bref, c’est du Janaček en partie, on ne sait pas si ça en serait toujours en cas d’application des règles d’origine. L’adagio con moto initial contient les bribes retrouvées par Hajkū, et c’est pourquoi je l’ai choisi ici.

Difficile au demeurant de ne pas reconnaître le style de Janaček !

Cédric MANUEL

.



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »