Select Page

25 janvier 1946 : Requiem für München de Richard Strauss

25 janvier 1946 : Requiem für München de Richard Strauss
Advertisement

Instant classique – 25 janvier 1946… 72 ans jour pour jour. Le 2 octobre 1943, un bombardement détruit une partie de la ville de Munich et en particulier l’opéra. Richard Strauss, né dans cette ville en 1864, y verra « la plus grande catastrophe de [sa] vie », bien que seuls deux de ses opéras y aient été créés (Friedenstag et Capriccio). Celui de Dresde, lieu majeur des créations straussiennes – dont Elektra, un autre 25 janvier – allait lui aussi être réduit en cendres au début de 1945.

Au-delà des drames humains qu’elles sont avant tout, ces destructions inspirent au vieux compositeur, qui est alors au soir de sa vie, un ultime grand chef-d’œuvre, pour 23 instruments à cordes, qu’il écrit en un mois entre mars et avril 1945, et qu’il baptise Métamorphoses. À partir d’un thème sombre et désolé, se construit une architecture plus sereine, celle d’un monde qui se transforme.

La création a lieu à Zürich par le dédicataire de l’œuvre, Paul Sacher, il y a tout juste 72 ans. Cette longue lamentation fait irrésistiblement penser à Anton Bruckner ; elle est donc non seulement une sorte de veillée funèbre pour sa ville abattue, mais aussi une forme d’adieu de l’octogénaire qui fait ici ou là référence à Beethoven. La partition contient d’ailleurs une mention autographe : « In Memoriam ».

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique : anecdotes, découvertes et… musique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Photographie de Une – Intérieur de l’opéra de Munich



 

 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde football dessin_roc_johnny_heritage