Instant classique – 25 novembre 1869… 149 années jour pour jour. Le jugement sévère d’Alfred Cortot sur le troisième concerto pour piano de Camille Saint-Saëns n’aura pas contribué à le réhabiliter auprès des auditeurs et le fait est qu’il est peu joué.

Camille Saint-Saëns l’avait écrit en 1868, encouragé par Franz Liszt. Le compositeur créa son œuvre à Leipzig ce 25 novembre 1869 et reçoit un accueil très frais, lequel tournera au congelé quelques temps plus tard à Paris.

Le même Cortot soulignait que l’œuvre était « prodigieusement inégale ». Son premier mouvement est très poétique, un peu rêveur. Gardons donc celui-là (même s’il est scandaleusement coupé ici dans sa toute dernière mesure…).

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »