Sélectionner une page

29 décembre 1906 : Sibelius met un gros vent au vieux barde

29 décembre 1906 : Sibelius met un gros vent au vieux barde
Publicité

Instant classique – 29 décembre 1906… 112 années jour pour jour. Jean Sibelius s’est beaucoup inspiré du fameux cycle du Kalevala, légendes nordiques qu’il a souvent mises en musique.

La fantaisie symphonique La fille de Pohjola en est également tirée. Composée en 1906, elle est dédiée au compositeur et chef d’orchestre Robert Kajanus et créée il y a tout juste 112 ans, à Saint-Pétersbourg, sous la direction de Sibelius lui-même.

Kajanus n’était pas rancunier : le succès remporté par Sibelius, dans son pays natal en particulier, occultait totalement sa musique ; le pauvre Kajanus n’en fut pas moins le plus ardent des défenseurs contemporains de son compatriote.

L’histoire de la Fille de Pohjola est assez limpide : le vieux barde Väinamöinen tombe par hasard sur la fille de Pohjola (la fille du Nord). Évidemment, elle est très belle et évidemment, il la convoite immédiatement. Elle est assise sur un arc en ciel, tissant un drap d’or. Väinämöinen lui demande de se joindre à lui (en tout bien tout honneur, eh), mais elle lui répond qu’elle ne partira qu’avec l’homme qui pourra construire un bateau à partir de fragments de sa quenouille. Väinämöinen fait de son mieux en se servant de la magie qu’il connaît mais échoue lamentablement, et poursuit son voyage seul…

Jean Sibelius conçoit sur cette histoire une œuvre pleine de couleurs et d’atmosphères comme il en a le secret. Et dire qu’il s’est trouvé des donneurs de leçons pour lancer des anathèmes contre Sibelius en disant de lui qu’il était le plus mauvais compositeur du monde… Voilà ce qui arrive quand on ne prend pas suffisamment soin de ses oreilles.

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !

Facebook

A découvrir