Instant classique – 5 décembre 1916.. 103 ans jour pour jour. Oui, une rareté très rare, et même une rarissime rareté. Il s’agit aujourd’hui d’un poème pour deux pianos d’Arnold Bax (1883-1953), Moy Mell, qui évoque une « jolie plaine » irlandaise.

Arnold Bax adorait l’Irlande, où il a passé une grande partie de sa vie et qui l’a beaucoup inspiré. En 1916, la terrible Insurrection de Pâques à Dublin entraîne la mort de plusieurs amis de Bax, qui entreprend à ce moment-là d’écrire quelques œuvres en l’honneur de l’Irlande. Ce Moy Mell est composé dans ces circonstances et il le dédie aux pianistes Myra Hess et Irene Scharrer, deux vieilles amies de l’Académie royale de musique, la première étant l’une des premières à défendre l’œuvre de Bax.

Moy Mell est créé le 5 décembre 1916 à l’Aeolian Hall à Londres.

Cette œuvre fait irrémédiablement penser à Claude Debussy, et nous fait voyager dans un paysage paisible qu’on imagine un peu gris, doucement venteux, un brin monotone, tendre et mélancolique. Une musique parfaite pour l’automne !

Il n’y a guère d’enregistrements de cette œuvre totalement oubliée de Bax (lui-même injustement méconnu). En voici un très ancien (1927 !) qui n’évite donc pas les imperfections techniques de la captation, mais qui donne à entendre une interprétation sensible par deux duettistes très connus en leur temps, Ethel Bartlett et Rae Robertson, qui passèrent eux-mêmes commandes d’œuvres pour deux pianos à Arnold Bax.

Cédric MANUEL



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »