Sélectionner une page

7 avril 1805 : L’Héroïque de Beethoven

7 avril 1805 : L’Héroïque de Beethoven
Publicité

Instant classique – 7 avril 1805… 214 ans jour pour jour. On sait par cœur que Ludwig van Beethoven dédia sa troisième symphonie, composée entre les printemps 1803 et 1804, à Bonaparte, que le compositeur, fasciné, considérait comme un libérateur, porteur des idéaux de la Révolution française.

Lorsqu’il apprit que ledit Bonaparte avait l’intention de se proclamer empereur des français, Beethoven, pris de fureur, ratura sa dédicace. La partition autographe porte la trace – et même le trou ! – très nette de cette colère. Heureusement, Beethoven n’alla pas jusqu’à détruire la partition. Il corrigea simplement son titre en 1806 par « Symphonie héroïque à la mémoire d’un grand homme ». Et l’œuvre devint l’un des grands chefs-d’œuvre, des plus connus, de l’histoire de la musique.

Ce qu’on sait moins, c’est que l’idée de dédier une symphonie à Bonaparte, initialement, lui aurait été soufflée par le général Bernadotte, futur roi de Suède (qui était alors bien loin de s’en douter), ambassadeur de France à Vienne en 1798. Ou alors par son ami Kreutzer. On sait également moins que la fameuse et extraordinaire marche funèbre, que j’ai choisie ici, était d’abord une marche triomphale en l’honneur du héros, et que cette marche triomphale est devenue ensuite le fantastique finale de la cinquième symphonie, en effet très triomphal…

La symphonie, créée le 7 avril 1805 au Theater an der Wien, se fait dézinguer par les critiques, qui la trouvent « assommante, interminable et décousue ». Boum.

Fort heureusement, elle nous est restée ! Dernière petite anecdote, si vous écoutez la poignante marche funèbre ici interprétée par un Solti un brin démonstratif : lorsque le célèbre chef d’orchestre Hans von Bülow, gendre de Wagner, dirigeait cette marche, il enfilait d’abord des gants noirs…

Cédric MANUEL



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !

Facebook

A découvrir