Pour cette quinzaine, notre sélection fait la part belle aux tubes estivaux (WeRe VaNa, Sans Prétention, Takana Zion et Sizzla Kalonji), aux morceaux méditatifs (Ola Kvernberg, Coline Jaget) et aux chansons de rap (Barange, Ylias et Cinza), avant une petite surprise finale : le premier clip très cinématographique d’une nouvelle chanteuse française à l’univers déjà bien affirmé, Stéphanie Acquette.

L’été approche, avec ses traditionnels morceaux dynamiques et dansants. Notre sélection de la quinzaine y fait honneur, avec des clips du Guadeloupéen WeRe VaNa, du sympathique groupe français Sans Prétention, qui a connu l’an dernier un succès fulgurant à l’occasion du premier confinement, ou encore des célèbres artistes de reggae Takana Zion et Sizzla Kalonji.

Mais vous pourrez tout aussi bien partir en un voyage vidéo-musical planant, avec le jazz progressif et electronica hypnotique du Norvégien Ola Kvernberg et les notes légendaires de la harpiste Coline Jaget, qui nous emmène dans le champ musical de la première partie du XXe siècle.

Le rap est représenté par le « fast and furious » Barange, ainsi que par le duo Ylias et Cinza, tout en contrastes lorsqu’il s’agit d’affirmer son désir de liberté. Enfin, l’étonnante Stéphanie Acquette nous entraîne sur un « chemin sans destination » dans un clip haut en couleurs.

Bonne quinzaine musicale !

LA PLAYLIST-VIDÉO DE LAURIE AMONT

À VOS CASQUES… PRÊTS ? ÉCOUTEZ !

 .
1/ Ola Kvernberg explore les constructions souterraines sous la vapeur

Le compositeur norvégien Ola Kvernberg est de retour le 11 juin 2021 avec l’album Steamdome II – The Hypogean. Il y a quatre ans, ce projet, alliant jazz progressif et electronica est devenu l’un des vinyles les plus vendus de 2017. Avec Steamdome II – The Hypogean, Ola Kvernberg agrandit son groupe, ajoutant du chant et des boites à rythme, avec des clins d’œil musicaux à Gustav Mahler, Fela Kuti, John Williams, Luke Vibert, Kraftwerk, Caetano Veloso, Billie Eilish et Squarepusher. Il présente son nouveau travail dans une courte vidéo promotionnelle.

Suivre l’artiste : site officiel  Facebook  YouTube

.
2/ Les bombardements de WeRe VaNa

Avec ses chansons qui mêlent le zouk, le reggae, le dancehall et le gwoka, genre musical de la Guadeloupe principalement joué avec des tambours appelés « ka », WeRe VaNa – Evariste-Pierre Geoffroy de son vrai nom – conquiert un public toujours plus large, aussi bien dans les Antilles que sur le vieux continent. Son clip « Casanova » a notamment été vu près de quatorze millions de fois. L’artiste originaire de l’île papillon, qui fêtera cette année son trentième anniversaire, chante en français et en créole.

Suivre l’artiste : Facebook  YouTube

.
3/ Une blonde sans prétention entre Sarthe et Mayenne

Après des années à jouer des reprises, le groupe Sans Prétention – six amis de Sarthe et Mayenne, musiciens amateurs – franchit le pas, à l’occasion du premier confinement, l’an dernier : il écrit, compose et interprète ses propres chansons, des airs vifs et entraînants, joyeux et dansants. Le succès des deux premiers clips, intitulés « Sans prétention » et « Le Vent », est fulgurant, avec plus de deux millions de vues à ce jour pour le premier morceau. Logiquement, un album de douze titres est aussitôt envisagé. Un nouveau clip, en hommage à la bière, vient d’être dévoilé : un air qui risque de faire son petit effet à l’heure où les terrasses s’ouvrent de plus en plus grandes. En attendant désormais la tournée…

Suivre l’artiste : Facebook  YouTube

.
4/ Ylias et Cinza disent leur envie de liberté jusqu’au lever du jour

En collaboration avec le jeune rappeur Cinza, Ylias Mikou présente son premier clip, mélange de soul, groove, jazz et hip-hop. : « Daylight ». Les paroles se démarquent du rap traditionnel – « j’suis pas un rappeur moi j’suis juste un gars qu’écrit sa catharsis » – pour affirmer une envie de liberté, en dépit des perspectives d’avenir négatives et des sédatifs en tout genre. Une film musical tout en contrastes, l’obscurité de Cinza faisant paradoxalement écho au rayonnement d’Ylias.

Suivre l’artiste : Facebook  YouTube  Instagram

.
5/ Barange à tout berzingue

Barange vient de dévoiler « Go Fast », son nouveau single. Le moins qu’on puisse dire est que ce musicien, chanteur, producteur va vite. Ces derniers mois, le quadragénaire natif de Montpellier a fait paraître des titres très autobiographiques : « T’es Mort », « Père Noël », « Ring », « D’où l’on vient »… Avec son nouveau titre « Go Fast », ça va vite ! Ça va très vite même, entre des couplets scandés à fond la caisse et un refrain simplet, presque tranquille.

Suivre l’artiste : Facebook  YouTube  Instagram

.
6/ Takana Zion et Sizzla Kalonji dévoilent un reggae plein d’énergie

Sorti le 4 juin dernier sous le label français Soulbeats Music, Human Supremacy est le sixième album de l’artiste international Takana Zion et le troisième que ce Guinéen de 35 ans a enregistré sur l’île natale de Bob Marley. Takana s’est accordé du temps pour donner vie aux onze morceaux de ce nouvel opus dans l’incontournable studio Mixing Lab de Kingston, haut lieu du reggae. Le morceau « Energy », extrait de l’album, est le fruit d’une collaboration entre Takana Zion et le célèbre chanteur jamaïcain Sizzla Kalonji, ami de longue date. Le clip nous plonge dans les rues d’August Town à Kingston et au cœur du studio Judgement Yard, mêlant images de Jamaïque et cérémonies traditionnelles africaines.

Suivre l’artiste : Facebook  YouTube  Instagram

.
7/ Coline Jaget entre au son de la harpe dans la légende

La harpiste Coline Jaget, accompagnée tantôt par le Quatuor Akilone (pistes 3 et 6), tantôt par la contrebassiste Lorraine Campet (piste 6), sort un album de légendes musicales, sous le label Evidence Classics, réunissant des œuvres de compositeurs français du XXe siècle : Henriette Renié, André Caplet, Franz Liszt, Benjamin Attahir et Marcel Tournier. Les titres mêmes de certaines pièces invitent à la rêverie mythologique : « légende », « danse des lutins », « conte fantastique », « féérie », « L’Éternel rêveur »… Ainsi que l’indique la présentation de cet album, « traditionnellement dédiée au sacré, la harpe et ses sonorités transparentes évoquent le monde de l’invisible ». Un album (très) original pour qui n’est pas familier de l’instrument.

Suivre l’artistesite internet  Facebook  YouTube  Instagram

.
8/ Stéphanie Acquette s’en va sur un « chemin sans destination »

Terminons notre sélection de la quinzaine par le tout premier single de Stéphanie Acquette, chanteuse et multi-instrumentiste originaire d’un petit village du Nord de la France : « Je m’en vais ». Le joli clip, réalisé par Raphaëlle Chovin, nous plonge dans un univers à la fois bourgeois et rétro (très proche de l’univers d’un Wes Anderson), fait de tapisseries rouges ou blanc cassé et d’un bleu de roy soutenu, tout en velours et élégance. L’évasion, ici, se fait dépouillement, « chemin sans destination » (mais en Suisse tout de même), pour que puisse jaillir l’imprévu, la surprise. Un premier morceau tout en gaieté, grâce notamment à la boîte à rythme, au clavier-jouet synthétique ou encore aux cuivres en fanfare. Son premier album, Diaporama, est annoncé pour octobre prochain.

Suivre l’artistesite internet  Facebook  YouTube  Instagram

Laurie AMONT