fbpx

Sélectionner une page

8 octobre 1903 : une page ensoleillée venue du Nord

8 octobre 1903 : une page ensoleillée venue du Nord
Publicité

Instant classique – 8 octobre 1903… 116 ans jour pour jour. Carl August Nielsen, LE grand compositeur danois de l’histoire de la musique, a 37 ans lorsque grâce à un contrat tout neuf signé avec son éditeur, il a les moyens de rejoindre sa femme Anne-Marie, qui est partie en Grèce quelques temps auparavant.

Sculptrice, elle est l’une des premières à être autorisée à faire des copies de statues antiques et de bas-reliefs conservés au musée de l’Acropole. Ledit musée fait les choses en grand pour Nielsen, qui bénéficie d’un bureau avec piano pour travailler. Ses longues promenades sur terre et sur mer, et les grandioses levers de soleil qu’il y voit, lui donnent l’inspiration de cette ouverture, écrite en quelques semaines au début du printemps 1903.

Sur la partition, il note :

« Silence et obscurité,
Le soleil se lève dans un joyeux chant de louanges,
Il suit sa route dorée,
et coule tranquillement dans la mer »

 

Cette journée solaire donne lieu à une impressionnante démonstration orchestrale qui fait sensation lors de la création de l’œuvre, il y a tout juste 116 ans, dans le hall du Odd Fellow Palæet de Copenhague par l’orchestre royal du Danemark dirigé par Johann Svendsen. Une sensation malgré tout parfois très négative parmi les critiques. Pour autant, cette magnifique ouverture deviendra l’une de ses œuvres les plus populaires.

Cédric MANUEL



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



 

Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !

RSS Les blogs du Mag’