Select Page

Après France 4, le gouvernement va supprimer France Ô

Après France 4, le gouvernement va supprimer France Ô
Advertisement

Et de deux : après France 4, c’est la chaîne des Outremers France Ô qui va disparaître de la TNT dans le cadre de la réforme de l’audiovisuel public, a annoncé jeudi le gouvernement, qui réclame en outre 190 millions d’euros d’économies au secteur d’ici 2022.

Cette suppression de France Ô se fera au profit d’un renforcement des médias publics ultramarins (le réseau des télés et radios Outre-mer 1ères) et d’un « portail numérique enrichi », assure un communiqué des services du Premier ministre, Édouard Philippe.

« La représentation des territoires et des habitants ultramarins doit trouver sa juste place au sein de l’audiovisuel public, non pas à la périphérie – comme c’est le cas aujourd’hui à travers la chaîne France Ô dont l’audience reste encore trop confidentielle, mais par une intégration au sein de la programmation de l’ensemble des autres chaînes de France Télévisions. […] Cette juste représentation doit passer par des engagements de programmation chiffrés et mesurables, qui seront présentés par France Télévisions et intégrés dans son cahier des charges et dans sa feuille de route stratégique dès 2018. »

Le budget de France Télévisions dédié à la coproduction de programmes ultramarins (10 millions d’euros) sera préservé et le réseau des Outre-mer 1ères renforcé, avec un passage à la haute définition, et une nouvelle mission : « renforcer les liens avec les pays de leur bassin régional, des Caraïbes au Pacifique, afin de couvrir l’actualité de ces pays et d’alimenter ainsi les programmes d’information internationale du service public audiovisuel », assure le gouvernement.

Le canal hertzien de France Ô, qui porte le numéro 19, sera libéré en 2020 et remis au CSA, en vue d’une réattribution ultérieure. L’idée est de proposer sur France 2 et France 3 des programmes traitant de l’Outremer à des heures de grande écoute, a précisé le ministère de la Culture.

La ministre de la culture Françoise Nyssen avait ouvert en juin une réflexion sur l’avenir de France Ô, qui avait conduit la délégation aux Outre-mer de l’Assemblée nationale à adopter à l’unanimité une motion demandant son maintien sur la TNT. « France Ô et les Outre-mer sacrifiés sur l’autel de la finance », s’est insurgé le Collectif des salariés #SauvonsFranceÔ, dans un communiqué, dénonçant « avec la plus grande fermeté le manque de respect, de volonté et d’ambition pour les Outre-mer ».

La pétition en ligne #SauvonsFranceÔ a pour l’heure recueilli près de 60 000 signatures.

AFP



Photographie de Une – France Télévision (crédits : Patrick Janicek / licence Creative Commons)



 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

Nous soutenons …

affiche barcelone en scene à paris theatreaffiche Quand on sait