Les offres d’emploi destinées aux cadres dans l’économie sociale et solidaire (ESS) sont en augmentation ; elles représentent aujourd’hui 3,3 % de l’ensemble des offres d’emploi de cadre. C’est ce que révèle une étude de l’Apec, diffusée par Pôle Emploi le 5 décembre dernier.

3,3 %, c’est presque autant que dans la distribution généraliste, ou dans les affaires comptables et juridiques. Une telle croissance a entraîné la signature, à la fin du mois de novembre dernier, d’une convention entre l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) et l’union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (UDES). L’enjeu est précisément de faciliter l’emploi de cadres dans les secteurs liés à l’ESS.

Parmi les 16 800 offres d’emploi cadre à pourvoir en 2018, 66 % sont publiées par des associations, 14 % par des coopératives, 14 % par des mutuelles, 6 % par des fondations et 1 % par des sociétés commerciales non coopératives de l’ESS créées en 2014.

Ces offres présentent deux caractéristiques : une relative homogénéité territoriale, incluant notamment les zones rurales, ainsi que des conditions économiques moins favorables que la moyenne. Ainsi dénombre-t-on quelque 19 % de CDD dans les offres proposées en 2018 par les entreprises de l’ESS, contre 6 % dans les autres entreprises. De même, la rémunération moyenne des cadres qui travaillent dans des structures ESS est plus faible (4 000 € bruts annuels) que celle des autres cadres.

La Rédaction

.