Sélectionner une page

Celtic Legends va faire danser la France avec une tournée de près de 50 dates

Celtic Legends va faire danser la France avec une tournée de près de 50 dates
Publicité

Faut-il encore présenter Celtic Legends ? L’ensemble irlandais fait danser le monde entier, des lacs du Connemara à Porte Alegre au Brésil, depuis plus de quinze ans. « Le patrimoine musical traditionnel irlandais est inépuisable », nous confie Éric Dessauvages. La preuve avec ce groupe qui a confié sa direction à la chorégraphe Jacintha Sharpe et au musicien Seán McCarthy.

Celtic Legends sera en France, en Suisse et en Belgique, entre février et avril 2019, pour une tournée de quelque soixante dates : Caen, Rennes, Marseille, Nantes, Douai, Annecy, Dijon, Bourg-en-Bresse, Paris…

Entretien avec Éric Dessauvages, producteur de Celtic Legends.

Celtic Legends a été créé il y a plus d’une quinzaine d’années. En quoi est-ce important de poursuivre la transmission de ce folklore musical et chorégraphique ?

Celtic Legends a été créé en 2001 à Galway, capitale régionale du Connemara. Le spectacle a pour vocation d’illustrer les pivots de la culture irlandaise que sont la musique traditionnelle et le “tap dance”. La musique et la danse irlandaises sont uniques et font partie de l’identité des Irlandais. C’est pourquoi il est important pour eux de transmettre ce patrimoine séculaire aux futures générations. D’ailleurs l’apprentissage de la danse, de la musique et de la langue irlandaise se fait à l’école dès l’âge de quatre ou cinq ans. Ces matières sont obligatoires jusqu’à onze ans.

Il y a dans la notion de musique traditionnelle une dimension d’identité. Qu’est-ce qui constitue selon vous l’identité, l’âme profonde de l’Irlande ?

La musique est plus un vecteur identitaire reflétant l’esprit communautaire en Irlande. Tous les Irlandais pratiquent un instrument et très souvent ils se retrouvent en famille, entre amis pour interpréter quelques morceaux de musique traditionnelle.

Vous voici de retour en France, après deux ans et demi d’absence, avec un nouveau spectacle qui raconte l’histoire du peuple de l’île d’Émeraude : comment l’avez-vous conçu ?

La conception du nouveau show est un processus de longue haleine. Comme nous changeons le show tous les deux ans environ, dès que le nouveau spectacle est sur la route, nous cherchons de nouvelles idées pour le suivant. Fort heureusement, le patrimoine musical traditionnel irlandais est inépuisable. Une fois que nous avons la structure musicale du spectacle, Jacintha Sharpe, la chorégraphe de Celtic Legends imagine les nouvelles chorégraphies.

Accordez-vous une place aux dimensions plus contemporaines de la danse ?

Pas du tout. Celtic Legends est réellement un show traditionnel et nous nous efforçons de respecter l’esprit du folklore irlandais. Néanmoins, pour rendre le show plus énergique et attractif, les titres musicaux sont arrangés par Sean McCarthy, le directeur musical du spectacle.

Le festival interceltique de Lorient est aujourd’hui l’événement musical qui attire le plus grand nombre de festivaliers en France. Comprenez-vous cet engouement pour la musique celtique ? Que désirez-vous apporter à cette dynamique ?

L’engouement pour la musique celtique en général et irlandaise en particulier est important en France, mais cet engouement est partagé par le public de nombreux pays dans le monde. La musique est très énergique, les danses impressionnantes, et c’est ce qui rend ce type de spectacle particulièrement séduisant. C’est ce que Celtic Legends tente de faire depuis maintenant plus de dix-sept ans.

Propos recueillis par Pierre MONASTIER

Voir toutes les dates de la tournée : Celtic Legends



.
Galerie photos (crédits : Celtic Legends)
.

Celtic Legends

Celtic Legends

Celtic Legends

Celtic Legends

Celtic Legends

Celtic Legends

Celtic Legends

Celtic Legends

Publicité

Trackbacks / Pingbacks

  1. Février 2019 : Barcelone, Bobino, Celtic Legends, Aynur Doğan... - Les blogs du Mag' Profession Spectacle - […] Celtic Legends va faire danser la France avec une tournée de près de 50 dates, dans Profession Spectacle, le 19…

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !

Facebook