Select Page

Cinéma : Canal+ en position de préserver son rôle pivot dans le cinéma

Cinéma : Canal+ en position de préserver son rôle pivot dans le cinéma
Advertisement

Dans son scénario « de compromis », le médiateur pour la réforme de la chronologie de diffusion des films sur les différents médias n’aligne plus, pour la première fenêtre de diffusion payante, les services de SVOD et la télévision.

[Écho de la presse]

 

Si la chronologie définissant quand les différents types de médias peuvent diffuser les films en France devrait être raccourcie, cela devrait toujours être sur Canal+ que les fans du 7ème Art seront en mesure de voir la plupart des oeuvres pour la première fois après la salle et le visionnage à l’acte en vidéo à la demande (VOD).

En effet, dans leur scénario dit « de compromis », les médiateurs Dominique D’Hinnin et François Hurard chargés de trouver une réforme de cette fameuse chronologie des médias, dont le but est de garantir le financement du cinéma français, ont finalement renoncé à leur première idée d’aligner la première fenêtre de diffusion de télévision linéaire payante et des services de vidéos à la demande par abonnement (SVOD) de type Netflix.

 

Hostilité absolue

 

Canal + pourra ainsi diffuser les films français ou étrangers qu’il préfinance 7 mois (ou 6 si les oeuvres ne restent que 3 mois en salles) après leur sortie en salles et ce, pendant 6 mois. Contre respectivement 10 mois pendant 12 mois auparavant, ce que demandait la filiale de Vivendi.

 

Lire l’article complet de Nicolas Madelaine sur le le site du journal les Echos.



Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage