“Courgette” : le monde de l’enfance restitué à la perfection

“Courgette” : le monde de l’enfance restitué à la perfection
Publicité

Avec cette adaptation particulièrement réussie du roman à succès de Gilles Paris, Pamela Ravassard livre un spectacle merveilleux et plein de tendresse sur le monde de l’enfance et sur une reconstruction.

Jeune public

C’est par accident, en voulant « tuer le ciel » (parce que sa mère, alcoolique et déprimée depuis que son mari l’a quittée, maudit le ciel), qu’Icare surnommé « Courgette », 9 ans, tire sur sa mère venue lui arracher l’arme qu’il avait trouvée dans sa chambre et avec laquelle il tentait de l’aider à effacer ses malheurs.

Il est alors envoyé au foyer pour enfants « Les Fontaines », où il va découvrir tout ce qui lui a manqué jusqu’alors. D’abord surpris par la rudesse de ses nouveaux camarades, il se lie d’amitié avec eux. Il a l’attention de Raymond, le gendarme à moustache qui, en l’accompagnant au foyer, se prend d’affection pour le gosse et vient le voir régulièrement. Il découvre aussi l’amour en la personne de Camille, la nouvelle…

Après plusieurs adaptations pour l’écran, c’est la première fois que le best-seller Autobiographie d’une courgette de Gilles Paris, paru en 2002, fait l’objet d’une version pour la scène. En l’adaptant, Pamela Ravassard et Garlan Le Martelot ont su conserver le ton très vivant, à la fois drôle et poignant, du roman.

La scénographie magique d’Anouk Maugein : un plan incliné représentant un grand escalier, à la rampe de néon qui monte en arc de cercle au-dessus de la scène, et les mobiles en forme d’étoiles qui se balancent donnent d’entrée le ton de cette transposition. Au foyer Les Fontaines, on est incontestablement dans un monde à part.

Sous le plan incliné, au centre de la scène, des instruments : guitare, violon, batterie, clavier qui servent aux divers intermèdes musicaux qui ponctuent le récit. Raconté à la première personne par Icare, celui-ci s’anime pour évoluer vers des dialogues de plus en plus nombreux au fur et à mesure que l’histoire de Courgette avance et que l’enfant noue des liens avec ceux qui l’entourent (Simon, Ahmed et Camille ; Raymond et son fils Victor).

Pamela Ravassard, dont on avait pu apprécier la grande qualité de mise en scène pour son précédent spectacle, 65 Miles de Matt Hartley, parvient une nouvelle fois à émerveiller par sa capacité à insuffler de la vie dans sa création, ainsi que par une constante émotion. Sa direction d’acteurs remarquable permet de tirer le meilleur de chacun.

Dans le rôle-titre, Garlan le Martelot, bouleversant de naïveté et d’enthousiasme, forme un couple gracieux avec Vanessa Cailhol, toute en nuances, qui laisse transparaître toutes les blessures rentrées de Camille. Autour d’eux, les épatants Lola Roskis Gingembre, Florian Choquart et Vincent Viotti sont crédibles dans tous leurs différents personnages.

Avec en fil rouge la chanson « Jimmy » du groupe Moriarty, Courgette déploie son univers tendre, avec des scènes dynamiques et de nombreux intermèdes musicaux dont un mémorable duo d’harmonicas. C’est frais et vif. Joyeux et chaleureux.

On ne peut qu’être touchés par ce spectacle merveilleux plein de délicatesse sur le monde de l’enfance. Une enfance brisée qui, par la grande solidarité s’installant peu à peu entre les pensionnaires et la bienveillance des adultes, va se reconstruire pour renaître enfin au bonheur.

Nicolas ARNSTAM

 



Spectacle : Courgette

Création : 2022
Durée : 1h30
Public : à partir de 7 ans

D’après le roman : Autobiographie d’une courgette de Gilles Paris
Adaptation : Pamela Ravassard et Garlan Le Martelot
Mise en scène : Pamela Ravassard
Avec Vanessa Cailhol, Florian Choquart, Garlan Le Martelot, Lola Roskis Gingembre, Vincent Viotti
Lumières et assistant mise en scène : Cyril Manetta
Scénographie : Anouk Maugein
Son : Frédéric Minière
Costumes : Hanna Sjödin
Coach vocal : Stéphane Corbin
Chorégraphie : Johan Nus

Contact : Compagnie Paradoxe(s) / Pamela Ravassard : contact.paradoxes@gmail.com et 06 83 32 49 71
Contact diffusion : Emmanuelle Dandrel – emma.dandrel@gmail.com et 06 62 16 98 27



OÙ VOIR LE SPECTACLE ?  

Spectacle vu au Théâtre des Béliers, Avignon Off, en juillet 2022

Du 7 au 30 juillet 2022 (sauf mardi) à 10h au Théâtre des Béliers, Avignon (84)

Courgette (© Léa Comelli)

Courgette (© Léa Comelli)

.



SOUTENEZ-NOUS GRATUITEMENT

ABONNEZ-VOUS À NOTRE CHAÎNE YOUTUBE !



.

.

Newsletter

Sélectionner une ou plusieurs listes :
Publicité

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.