Select Page

Danse et harcèlement moral : l’appel au dialogue de Brigitte Lefèvre

Danse et harcèlement moral : l’appel au dialogue de Brigitte Lefèvre
Advertisement

Pour progresser sur la question du harcèlement moral qui agite le milieu de la danse, Brigitte Lefèvre, qui a dirigé pendant près de vingt ans le ballet de l’opéra de Paris, en appelle à renforcer le « dialogue » entre maîtres de ballet et danseurs. « Il faut communiquer », résume dans un entretien à l’AFP celle qui a récemment obtenu le prestigieux prix italien Positano pour l’ensemble de sa carrière.

Brigitte Lefèvre a dirigé le ballet de l’Opéra de Paris pendant près de vingt ans, avant d’être remplacée en 2014 par Benjamin Millepied qui a lui-même jeté l’éponge un an plus tard, laissant la place à Aurélie Dupont, la danseuse étoile la plus connue sous son mandat. À 73 ans, Mme Lefèvre, dorénavant à la tête de l’Orchestre de chambre de Paris, de la Comédie de Clermont-Ferrand et du festival de danse de Cannes, regarde le passé sans regrets.

L’Opéra a été secoué l’été dernier par la fuite dans la presse d’un sondage interne où les danseurs se plaignaient du manque du dialogue de la direction mais aussi de remarques désobligeantes ou infantilisantes de professeurs.

Ailleurs dans le monde, plusieurs danseurs d’autres compagnies internationales, comme par exemple l’English National Ballet, se sont exprimés dans les médias pour dénoncer ce qu’ils considèrent comme du harcèlement moral.

« Ça m’est arrivé de dire des choses à des danseurs et des danseuses qui me disaient qu’ils n’étaient pas d’accord. Il ne faut pas s’en offusquer, il faut essayer de comprendre, affirme Mme Lefèvre. Mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas progresser sur les usages comportementaux entre le professeur et le danseur. »

 

avec AFP



 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage