Select Page

« Jersey Affair » : l’ombre d’un doute dans les îles anglo-normandes

« Jersey Affair » : l’ombre d’un doute dans les îles anglo-normandes
Advertisement

Moll (Jessie Buckley) étouffe. Elle n’en peut plus de Jersey, l’île battue par les vents, trop petite et trop sage, où elle a grandi. Elle n’en peut plus de son travail de guide touristique. Elle n’en peut plus de de son père atteint d’Alzheimer qui nécessite des soins de chaque instant, de sa mère qui surveille chacune de ses sorties, de sa sœur qui affiche fièrement sa félicité conjugale au bras d’un pilote de ligne.

Aussi, elle se jette au cou de Pascal (Johnny Flynn), un mauvais garçon solitaire qui braconne la nuit tombée, dont le moindre attrait n’est pas de déplaire sa mère. Seul ennui : Pascal est suspecté d’être l’auteur des crimes en série qui depuis quelques mois ensanglantent la paisible île anglo-normande.

Michael Pearce, Jersey Affair, avec Jessie Buckley, Johnny Flynn (affiche)Le titre anglais de Jersey Affair, Beast, fait référence à la « bête de Jersey », un maniaque qui, pendant les années soixante, terrifia la population. Il ne tua personne mais commit plusieurs agressions sexuelles avant d’être arrêté en 1971 et condamné à trente ans de réclusion.

Le film repose entièrement sur une seule question : le ténébreux Pascal est-il ou non l’auteur des crimes sordides dont on l’accuse ? Cette question en entraîne une seconde : Moll a-t-elle raison de lui faire confiance et de lui fournir l’alibi qui le lave du soupçon d’avoir commis le dernier crime en date ?

La faiblesse d’un tel script est sa binarité. De deux choses l’une : soit Pascal est en effet coupable, soit il ne l’est pas. L’astuce du scénario est d’ouvrir d’autres pistes. La première, qui aurait pu être plus creusée, concerne la communauté insulaire qui, préjugeant de la culpabilité de Pascal, poursuit Moll de sa vindicte. La seconde, qui l’est en revanche un peu trop, est la personnalité de Moll, dont on apprend les lourds antécédents psychologiques qui la rapprochent de Pascal.

L’histoire se déploie mollement. On est sauvé de l’ennui par les deux acteurs principaux, auxquels on espère un riche avenir : Jessie Buckley, une rousse Irlandaise au tempérament bien trempé, qu’on imagine volontiers dans des adaptations de Jane Austen et Johnny Flynn aux faux airs de Ryan Gosling.

Tony PARODI

 



Michael Pearce, Jersey Affair, Grande-Bretagne, 2017, 107mn

  • Sortie : 18 avril 2018
  • Genre : drame
  • Titre original : Beast
  • Classification : tous publics
  • Avec Jessie Buckley, Johnny Flynn, Geraldine James, Charley Palmer Rothwell, Hattie Gotobed, Emily Taaffe, Shannon Tarbet, Olwen Fouéré, Oliver Maltman, Claire Rafferty, Trystan Gravelle, Tim Woodward.
  • Image : Benjamin Kracun
  • Distribution : Bac Films

En savoir plus sur le film avec CCSF : Jersey Affair

Michael Pearce, Jersey Affair, avec Jessie Buckley, Johnny Flynn



Découvrir toutes nos critiques de films



Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage