fbpx

Sélectionner une page

L’ACID développe le cinéma indépendant au sein de la cinémathèque de Toulouse

L’ACID développe le cinéma indépendant au sein de la cinémathèque de Toulouse
Publicité

Le cinéma indépendant continue de se battre ! Après y avoir fêté ses 20 ans, l’ACID vient d’annoncer sa nouvelle collaboration avec la cinémathèque de Toulouse : un rendez-vous régulier lors de week-ends carte blanche à des cinéastes soutenus par l’ACID.

[Communiqué]

Depuis sa création en 1992, l’ACID (Association du cinéma Indépendant pour sa Diffusion) défend inlassablement la création cinématographique indépendante. Sa particularité est d’être une association de cinéastes qui soutiennent d’autres cinéastes (chaque cinéaste est parrainé(e) ou marainné(e) par d’autres cinéastes). Autant dire que le regard est aussi précis qu’exigeant. Et, effectivement, c’est le cinéma contemporain le plus novateur que l’on découvre à travers son catalogue. Ouvrir une fenêtre à ce cinéma contemporain défendu par l’ACID, c’est ouvrir une fenêtre sur un autre cinéma. Celui-ci n’exclut pas le classique. Au contraire, il s’en nourrit en retour. Il élargit le regard.

Fabianny Deschamps et Regis Sauder

Fabianny Deschamps et Regis Sauder

À l’occasion de ce premier rendez vous, nous recevrons Fabianny Deschamps qui, en deux longs métrages – New Territories et Isola – , a imposé une fascinante approche fantastique du réel. À la fois documentaire dans le factuel de ses sujets (le marché de la mort dans New Territories et la condition des migrants dans Isola), fiction dans sa trame narrative (récit mené par une voix off intimiste) et art vidéo dans le montage et l’usage de son, ses films sont d’une époustouflante créativité.

Elle invente un nouveau territoire cinématographique où la fiction vient brouiller le réel et vice versa ; où le visible et le non-visible se côtoient comme les fantômes hantent le monde des vivants. Un cinéma des âmes en transit qui a su parfaitement trouver sa place entre Alain Resnais et Hideo Nakata. Un trait d’union entre L’Année dernière à Marienbad et Dark Water, le nouveau roman et le cinéma de genre, qu’elle a choisis de présenter en complément de ses propres films.

Elle sera accompagnée de Regis Sauder, un de ses parrains au sein de l’ACID et auteur, entre autres, des deux documentaires très remarqués Nous, princesses de Clèves – accompagnant les attachants élèves d’un lycée des quartiers populaires de Marseille l’année de leur bac – et Etre Là – plongée prenante au sein du personnel soignant de la maison d’arrêt des Baumettes.

cinematheque-de-toulouse-acid-1cinematheque-de-toulouse-acid-2

Voir la programmation complète : Cinémathèque de Toulouse.

Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !