Ce spectacle décrit la construction d’un mythe, à partir du phénomène américain Colton Harris Moore. Une enquête aussi ludique que bien documentée, une aventure rocambolesque interprétée par des comédiens géniaux, un récit vrai, palpitant et terriblement émouvant !

Aux États-Unis, en 2008, le parcours du jeune Colton Harris Moore, originaire de l’île de Camano dans le Comté d’Island, défraye la chronique : il a volé des avions depuis l’âge de seize ans sans jamais avoir appris à piloter. Recherché pendant deux ans par toutes les polices, après avoir sillonné le pays de part en part sans jamais être intercepté, puis fui aux Bahamas, l’adolescent sera finalement arrêté en 2010.

Une enquête dynamique et protéiforme 

Dans un dispositif très intelligent, les deux comédiens concepteurs de ce spectacle – Cécile Guérin et Julien Bleitrach – entreprennent une enquête aussi ludique que bien documentée sur le phénomène Colton. Après avoir montré au public des chanteurs inventant des hymnes à sa gloire, des objets dérivés et les nombreux livres écrits à son sujet, ils présentent de façon divertissante toutes les émissions autour de la cavale, rejouant au passage de multiples personnages : voisins, fans, musiciens, psychologue… Autant de témoins qui alimentent la légende du « Bandit aux pieds nus ». Toutes les voix extérieures dont on entend les rumeurs sont en anglais, tout comme les documents d’archives (extraits de journaux télévisés ou d’émissions spéciales), ce qui nous imprègne de l’ambiance américaine propre à ce récit.

Empruntant à plusieurs genres, Le Garçon qui volait des avions emmène le spectateur dans un ‘‘road-movie’’ sur les traces de Colton. À l’aide de cubes en bois et de hauts coffres qu’ils déplacent à volonté (scénographie de Guilhem Huynh), ils parviennent à recréer l’effervescence née de ce phénomène devenu médiatique, démontant au passage la fabrication des faits divers et leur exploitation par les médias ; ils expliquent l’élaboration et le choix de cette histoire fascinante, de cette figure emblématique, dans un spectacle au rythme rapide. Nous suivons ainsi le parcours de ce petit délinquant devenu une icône, qui se révèle représentative de l’Amérique et de la fuite en avant d’une jeunesse déboussolée.

Portrait de l’Amérique et de sa jeunesse

Des personnages plus dramatiques – telles la mère de Colton, Maureen ou la femme shérif qui a vu grandir le petit garçon – tout comme des anecdotes de son enfance ajoutent une tonalité plus grave à l’ensemble. C’est bien le portrait de l’Amérique contemporaine qui est brossé en creux avec Le Garçon qui volait des avions, une Amérique où la solitude induite par la domination des nouvelles technologies et des réseaux sociaux ainsi que la misère conduisent à vouloir rejoindre le ciel et se réfugier dans les nuages.

Écrit à cinq mains (d’après le roman éponyme d’Élise Fontenaille, l’écriture au plateau des deux comédiens avec Marc Beaudin, ainsi que la réécriture pour certaines scènes de l’auteure Auriane Abécassis), Le Garçon qui volait des avions est un kaléidoscope toujours en mouvement, à la fois drôle et déchirant. Ce spectacle sur la construction d’un mythe est signé par la compagnie L’Autre Monde.

On est rapidement happé par la maestria des comédiens et par l’insolite de cette histoire incroyable, menée à cent à l’heure dans une mise en scène épatante et dynamique, presque chorégraphiée, avec la patte de Muriel Sapinho (de la compagnie Gérard Gérard) et le regard chorégraphique de Claire Olivier.

Au plus près du stupéfiant Colton, on vibre au cours de cette aventure rocambolesque tirée d’une histoire vraie, jouée par des comédiens géniaux. On applaudit cette mise en scène très ingénieuse pour un récit vrai, palpitant et terriblement émouvant !

Nicolas ARNSTAM



Spectacle : Le garçon qui volait des avions

Création : 2018
Durée :  1h10
Public : à partir de 12 ans

D’après : Élise Fontenaille
Auteurs : Aurianne Abécassis, Marc Beaudin, Julien Bleitrach, Cécile Guérin
Mise en scène et jeu : Julien Bleitrach, Cécile Guérin
Adaptation : Marc Beaudin, Julien Bleitrach, Cécile Guérin
Direction d’acteurs : Muriel Sapinho
Regard chorégraphique : Claire Olivier
Scénographie : Guilhem Huynh
Installation vidéo : Johan Lescure
Création sonore : Michael Filler
Création lumière : Cyril Manetta
Diffusion – Presse : Natacha Thaon Santini – 06 43 03 51 47  natacha.thaonsantini@gmail.com
Administration, aide artistique : Vanessa Colas – compagnielautremonde@gmail.com
Site internet : compagnie L’Autre Monde

Crédits photographiques : DR



Où voir le spectacle ?

Spectacle vu en novembre 2018 au Théâtre Dunois (Paris) et revu le 8 juillet 2019 à Présence Pasteur (Avignon)

– Du 5 au 27 juillet 2019 à 21h05 : à Présence Pasteur, Avignon Off (relâche les lundis)

Tournée : voir toutes les dates.

Compagnie L'Autre Monde L'enfant qui volait des avions



Découvrir toutes nos critiques de spectacles