Le ministère de la Culture lance une mission de diagnostic sur la situation des intermittents

Publicité

Les conclusions de cette mission, qui porte sur les suites de l’année blanche en faveur des intermittents du spectacle et de l’audiovisuel, sont attendues pour la fin du mois de mars 2021.

Communiqué

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin et la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Élisabeth Borne, ont confié à André Gauron, conseiller maître honoraire à la Cour des comptes, une mission de diagnostic sur la situation des intermittents.

Face à l’arrêt des activités culturelles du fait de la crise sanitaire, le président de la République avait annoncé le 6 mai 2020 la mise en œuvre d’une « année blanche » pour les intermittents. Cela s’est traduit par un dispositif qui prolonge la durée d’indemnisation de l’ensemble des intermittents jusqu’au 31 août 2021 avec report de la date d’anniversaire ou de la fin de droit à cette date.

La crise perdurant, le ministère de la Culture, avec le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, souhaite une analyse de la situation des intermittents après le 31 août 2021. La mission, qui débute le 1er février, sera chargée d’évaluer la situation des intermittents, en différenciant l’analyse selon le secteur d’activité concerné, le métier exercé et la date anniversaire des droits des intéressés, et de proposer des ajustements du dispositif en fonction de cette analyse. Les pistes identifiées seront ensuite concertées par l’Etat avec les organisations représentatives du secteur.

Pour mener à bien cette mission, André Gauron s’appuiera sur une équipe composée de deux inspectrices dédiées à la mission et désignées respectivement par l’Inspection générale des affaires sociales et par l’Inspection générale des affaires culturelles.

La mission bénéficiera également de l’appui de Pôle emploi, de la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP), de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES) et de la Direction générale de la création artistique (DGCA), en tant que de besoin de l’Unédic et de tout autre acteur qui semblera pertinent.

Les conclusions de la mission sont attendues pour la fin du mois de mars 2021.

.

Suivre l’actualité : les arts face au coronavirus

.



Crédits photographiques : Fred Romero / Flickr



 

Newsletter

Publicité

1 commentaire

  1. Merci et comment pouvons nous vous proposer des solutions temporaires en ce temps de pandemie pour que vivent les spectacles vivants, j ai envoyé une lettre a madame la ministre..pour des propositions dans ce sens afin que les artistes et les publics puissent partager et se retrouver dans le respect des mesures sanitaires et les premiers touchés seront les enfants..car grandir avec la culture c est plus qu essentiel c est vital merci de votre attention Gaëlle audard cie gazelle

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletters

Les dessins de Caly

les dessins de caly retour à la normale