Select Page

« My Lady » : l’intérêt de l’enfant

« My Lady » : l’intérêt de l’enfant
Advertisement

Mrs. Justice Fiona Maye (Emma Thompson) vit et travaille à la Haute Cour de Justice à Londres. Elle a consacré sa vie à son travail au point de négliger son mari, professeur de littérature (Stanley Tucci). Affectée à la division familiale, Dame Fiona doit y trancher des affaires délicates : ainsi de deux siamois promis à une mort certaine faute d’être séparés mais dont la séparation entraînera fatalement la mort du plus faible.

Richard Eyre, My Lady, avec Emma Thompson, Stanley Tucci et Fionn Whitehead (affiche)Lors d’une astreinte, la juge Maye se voit confier un dossier aussi délicat qu’urgent. Il s’agit d’un Témoin de Jehovah leucémique qui refuse la transfusion sanguine qui pourrait le sauver. Le patient serait-il majeur, l’hôpital ne pourrait pas légalement le transfuser contre son gré. Mais le jeune Adam Henry (Fionn Whitehead) étant encore mineur pendant quelques semaines, l’hôpital peut obtenir d’un juge ce droit, sur la base du « Children Act » de 1979 qui place l’intérêt de l’enfant au-dessus de toute autre considération.

My Lady est l’adaptation d’un roman de Ian McEwan publié en 2014 sous le titre The Children Act (en français « L’intérêt de l’enfant »). Même si le film de Richard Eyre est d’une absolue fidélité au roman qu’il adapte, le changement de titre est l’indice d’un glissement sémantique : c’est moins la résolution d’une question juridique qui en sera au cœur que le portrait d’une femme.

Et c’est bien dommage. Car le film – comme le roman – commence bien, qui promet une intrigue ramassée dans un prétoire face à une juge magistralement interprétée par Emma Thompson obligée d’arbitrer entre deux valeurs contradictoires : d’un côté le respect des croyances religieuses de chacun, partie intégrante du respect de la dignité humaine, de l’autre le droit à la vie.

Hélas la question – qui, tout bien réfléchi, est moins épineuse qu’il n’y paraît et a été tranchée par une jurisprudence ancienne et constante – n’occupe que la moitié du film. Au bout d’une heure, une seconde intrigue commence, qui entraîne à Newcastle à l’occasion d’une audience foraine de la juge Maye. Il n’est certes pas sans lien avec le premier ; mais il n’en a pas l’unité et l’intensité. Il éclaire certains aspects du premier. Mais trop tard : il a perdu en cours de route son intérêt… sinon celui de l’enfant.

Tony PARODI

 



  • Sortie : 1er août 2018
  • Genre : drame
  • Titre original : The Children Act
  • Classification : tous publics
  • Avec Emma Thompson, Stanley Tucci, Fionn Whitehead, Ben Chaplin, Rupert Vansittart, Jason Watkins, Dominic Carter, Rosie Cavaliero
  • Scénario : d’après le roman de Ian McEwan
  • Distribution : ARP Selection

En savoir plus sur le film avec CCSF : My Lady

 



Découvrir toutes nos critiques de films



Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage