Nommé par le président de la République, Olivier Mantei prendra la direction de la Cité de la Musique – Philharmonie de Paris le 1er novembre 2021, pour un mandat de cinq ans. Outre la programmation, plusieurs défis l’attendent : l’accompagnement des artistes en ce temps de crise, le développement international ou encore une attention toujours plus marquée pour la jeunesse.

Une carrière au service de la musique

Après des études supérieures de lettres et de musicologie, Olivier Mantei devient administrateur de plusieurs formations musicales, dont Accentus dirigé par Laurence Equilbey et La Chambre Philharmonique avec Emmanuel Krivine.

Pour défendre les structures et artistes voués aux répertoires anciens et contemporains, il crée et préside la FEVIS. Après avoir été le collaborateur de Peter Brook au théâtre des Bouffes du Nord, il prend les fonctions de directeur adjoint de l’Opéra-Comique en 2007 dont il assure la direction générale depuis 2015, marquée par le développement international de l’établissement et une politique d’ouverture et d’accessibilité.

Le projet pour la Cité de la Musique – Philharmonie de Paris

Le projet artistique et culturel d’Olivier Mantei pour la Cité de la Musique – Philharmonie de Paris vise à faire de l’établissement un lieu de vie, accessible et exemplaire en termes d’inclusion et d’ancrage territorial. Il propose une politique de programmation ouverte à toutes les esthétiques musicales, pour conjuguer proximité et excellence.

Il souhaite s’appuyer sur l’Orchestre de Paris et ses chœurs pour développer le rayonnement national et international de l’établissement, en restant exigeant et singulier sur le choix des œuvres du répertoire et de la création contemporaine. Une des missions qui lui est confiée consiste à développer l’activité de production et de diffusion à l’international.

Perspectives et défis

Olivier Mantei succède à Laurent Bayle, directeur de la Cité de la Musique – Philharmonie de Paris depuis sa création, en septembre 2015. Les premières années de cette institution ont notamment été marquées par le programme Démos et par le musée de la Musique. Le nouveau directeur aura à poursuivre ces actions envers la jeunesse, de même qu’il aura la charge de l’accompagnement des artistes dans un difficile contexte de crise sanitaire.

À sa prise de poste à la Philharmonie, Olivier Mantei quittera l’Opéra-Comique et n’occupera aucune fonction dans les théâtres des Bouffes du Nord et de l’Athénée dont il est actionnaire.