Le comédien et metteur en scène Jacques Rosny est mort avant-hier, samedi 18 avril 2020, à la Maison des Artistes de Nogent-sur-Marne, des suites du covid-19.

Né le 25 mars 1939 à Tarbes, il est formé au cours Raymond-Girard, puis au Centre de la Rue Blanche. À la même époque, il fonde avec Loïc Volard la compagnie Volard-Rosny. Ils achètent tous les deux à René Dupuy en 1973 le théâtre de l’Athénée, que Jacques Rosny quitte l’année suivante.

Comédien et metteur en scène

Il joue et met en scène dans les plus grands théâtres français, du théâtre La Buryère à la Comédie-Française, du théâtre des Célestins à l’espace Pierre-Cardin, en passant par les théâtres Hébertot, Édouard-VII, Michel, de la Madeleine, des Mathurins, Montparnasse, …

En tant comédien, il joue sous la direction de Jacques Mauclair, Jean Meyer, Jacques Échantillon, Marion Franceschi, Michel Fagadau, Victor Lanoux, Yves Bureau, Robert Dhéry…

En tant que metteur en scène, il adapte des pièces de Jacques Audiberti, Georges Feydeau, Paul Claudel, René de Obaldia, Françoise Dorin, Didier Van Cauwelaert ou encore Sacha Guitry et Marcel Aymé.

Il met en scène Robert Hirsch, Jean Marais, Jacqueline Maillan, Claude Rich, Jean-Pierre Marielle, Sophie Desmarets, Michel Bouquet, Annie Sinigalia…

Cinéma, vie privée et récompense

Entre le début des années 1970 et la fin des années 1990, Jacques Rosny passe devant la caméra : il est notamment Jean-Claude dans Le Locataire de Roman Polanski ou Tulipe 4 dans L.627 de Bertrand Tavernier.

En 1971, il se marie à la comédienne Annick Blancheteau, avec qui il a deux enfants, Alexandre et Valentine.

En 1985, il reçoit le Prix du Brigadier avec Hubert Monloup et Serge Lama pour Napoléon, qu’il met au Théâtre Marigny.

Lui rendre hommage : livre d’or en ligne

.



Crédits photographiques : Fr. Darras