Verlaine Rimbaud, les poètes maudits : la poésie sera à l’honneur au prochain festival off d’Avignon, avec le spectacle musical et poétique proposé par la comédienne Sabine Lenoël, assisté du contrebassiste Fabrice Goutérot.

AVIGNON IN/OFF 2021

Les Poètes maudits… Tel est le titre de ce fameux ouvrage publié par Paul Verlaine en 1884, alors que l’écrivain est âgé de quarante ans. Il y est non seulement question d’Arthur Rimbaud et de lui-même, mais également de Tristan Corbière, Stéphane Mallarmé, Marceline Desbordes-Valmore ou encore Villiers de l’Isle-Adam.

Verlaine Rimbaud, les poètes maudits… Tel est dorénavant le titre du spectacle conçu par la comédienne Sabine Lenoël, qui sera créé au théâtre de la Rotonde, à l’occasion du prochain festival Off d’Avignon. Un récital tout en musique et en poésie !

Entretien avec Sabine Lenoël.

Quelle a été la source d’inspiration de ce spectacle poétique et musical ?

Je souhaitais, après les Lettres de la Religieuse portugaise, créer un autre spectacle avec le contrebassiste Fabrice Goutérot. De même que le théâtre est fait pour être joué, la poésie est avant tout faite pour être dite. J’ai ainsi choisi de « faire théâtre de tout », suivant la célèbre formule d’Antoine Vitez, et d’amener des textes poétiques sur la scène théâtrale. Les faire accompagner de musique était pour moi une évidence : quoi de plus musical dans notre langue que la poésie ?

Comment avez-vous construit ce récital ?

Paul Verlaine et Arthur Rimbaud, figures isolées des grands mouvements de la poésie du XIXe siècle – que sont le romantisme, le parnasse et le symbolisme –, cheminent avec moi depuis l’adolescence. Pour choisir les textes, j’ai relu les œuvres des deux poètes et suis allée, tout d’abord, vers ceux que j’aimais profondément, ceux qui me semblaient incontournables, et enfin, vers ceux qui me semblaient les plus musicaux. J’ai finalement choisi quinze poèmes, sept de Rimbaud et huit de Verlaine, et créé une alternance entre les deux poètes, comme s’ils se répondaient. Peu de textes finalement, afin de laisser une part de choix à la musique, au chant et à la danse, pour un spectacle total.

Quel sens peut apporter à notre monde la poésie, quand plus personne ou presque ne la lit ?

La poésie s’adresse à notre âme ! Le poète « voyant », tel que se veut Rimbaud, dévoile les mystères du monde et le saisit dans son essence même. Il donne une valeur symbolique à la réalité qui l’entoure et entraîne le lecteur/spectateur dans sa vision. Il transfigure le monde par ses mots, les sons, les rythmes et les sensations ; il le recrée, comme le suggère l’étymologie du mot « poésie » (du grec poiein, « créer »). La poésie nous fait aimer le monde qui nous entoure, elle murmure secrètement à notre conscience que même si le monde est parfois dur et cruel, incompréhensible et injuste, il est magnifique. En ce sens, pour moi, la poésie, le théâtre et l’art en général sont absolument essentiels à nos vies.

Après un an et demi de crise sanitaire et de restrictions politiques, vous présentez votre spectacle à Avignon. Où et quand vous retrouver ?

Vous pouvez nous retrouver à 18h, du 9 au 19 juillet (relâche le 14) au théâtre de la Rotonde. Nous vous attendons !

Propos recueillis par Nadège POTHIER