Un souffle lusitanien va souffler sur le festival d’Avignon : Roselyne Bachelot vient d’annoncer ce matin que le metteur en scène portugais prendra la succession d’Olivier Py le 1er septembre 2022 pour un mandat de quatre ans, renouvelable une fois.

Actuel directeur artistique du Théâtre national Dona Maria II de Lisbonne, Tiago Rodrigues connaît non seulement bien la langue de Molière, mais également la Cité des papes, puisqu’il y a donné une curieuse adaptation de Shakespeare, António e Cleópatra, puis Sopro, au cloître des Carmes, en 2018. Si certains attendaient la nomination de Claire Lasne-Darcueil à la tête d’un événement qui n’a jamais connu de directrice artistique – sinon Hortense Archambault, mais en duo avec Vincent Baudriller de 2004 à 2013 –, le choix du dramaturge et metteur en scène portugais faisait de moins en moins mystère ces derniers jours.

À l’invitation d’Olivier Py, Tiago Rodrigues présente cette année, dans la prestigieuse Cour d’honneur du Palais des papes, une mise en scène de La Cerisaie, du dramaturge russe Anton Tchekhov.

« Rêvant le Festival comme une grande fête civique, lieu idéal de croisements des idées et des langues tel un « café » lumineux pour l’Europe, Tiago Rodrigues porte un projet incarné et généreux, guidé par une profonde poésie, qui vise à faire de ce rendez-vous incontournable la tête chercheuse de toutes les aventures novatrices de la scène, selon le ministère de la Culture. À l’image de l’ensemble de son parcours artistique, son ambition est résolument européenne, tout en cherchant un ancrage territorial fort et sincère, notamment par l’attention particulière qu’il portera à tous les publics. »

Né en 1977 à Lisbonne, Tiago Rodrigues étudie le théâtre au conservatoire de Lisbonne, avant de rejoindre le collectif de comédiens Tg Stan, basé à Anvers. En 2003, il fonde la compagnie Mundo Perfeito, avec laquelle il produit ses pièces. By Heart, présentée en 2014 au Théâtre de la Bastille, le fait connaître en France.

.