fbpx

Sélectionner une page

Le mythe de Samson et Dalila revisité par la pop contemporaine

Le mythe de Samson et Dalila revisité par la pop contemporaine
Publicité

La Bible n’aura décidément jamais cessé d’inspirer les artistes, de l’Antiquité à nos jours. La chanteuse Florence and the Machine nous en donne une nouvelle preuve, par sa reprise du mythe de Samson et Dalila pour sa chanson « Delilah », extraite de son nouvel album : How Big How Blue How Beautiful. Le clip est signé Vincent Haycock, la chorégraphie Holly Blakey.

« This was one of the first songs Isa and I wrote for this record..while we were at Geejam studios in Jamaica. It’s based on a party we had just been to in Miami, the biblical tale of Sampson and Delilah. And the agony of the mobile phone in modern relationships. » (Florence X)

Dans cette chanson, l’artiste exprime la souffrance de la femme qui attend un appel de son amoureux, dans un motel minable. Faute de nouvelles et gagnée par une fureur croissante, elle lui coupe les cheveux, lui retirant toute force dans sa vie.


Chaque jour, à 14h, Profession Spectacle sélectionne pour vous une vidéo.

Retrouvez l’intégralité de notre sélection sur Vidéo 14.

Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !