Instant classique – 11 mai 1909… 111 ans jour pour jour. Dans la série « compositeurs oubliés », voici Théodore Dubois (1837-1924), contemporain quasi exact de Saint-Saëns, grand-prix de Rome en 1861 et avant tout organiste, titulaire de Sainte-Clotilde puis de la Madeleine jusqu’en 1877.

Professeur puis directeur du Conservatoire (il laissera son fauteuil à Fauré, qui dépoussièrera l’instruction que Dubois, en neuf ans, n’avait pas franchement secouée…), il succède à Gounod à l’Académie des Beaux-Arts. Il a produit une œuvre importante (près de 500 opus) et plutôt « conservatrice », à l’image de son contemporain Saint-Saëns

Ses œuvres de musique de chambre ne sont pas légions, mais sont souvent élégantes à défaut d’être très audacieuses. Tel ce premier quatuor, donné en première audition par le Quatuor Parent à la Schola Cantorum le 11 mai 1909, qui s’inscrit dans la tradition héritée du romantisme.

J’ai choisi le premier mouvement, qui s’ouvre par une introduction lente à laquelle succède un Allegro plein de vie avant le retour de l’introduction lente.

Cédric MANUEL

 

Source : Musica du 30 décembre 1899



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »