fbpx

Sélectionner une page

12 octobre 1910 : Vaughan-Williams fait des vagues

12 octobre 1910 : Vaughan-Williams fait des vagues
Publicité

Instant classique – 12 octobre 1910… 109 ans jour pour jour. Alors que, quelques semaines auparavant, Gustav Mahler a créé sa huitième symphonie pour solistes, chœur et orchestre, Ralph Vaughan-Williams présente lui aussi au festival de Leeds et le jour de son trente-huitième anniversaire, une symphonie, sa première, dans laquelle il n’y a pas de mouvement uniquement orchestral.

Les voix sont omniprésentes, pour chanter des poèmes de Walt Whitman (vous savez, le grand poète américain, fil rouge du film Le cercle des poètes disparus). Tous les textes font référence à la mer et divisent la symphonie en quatre mouvements traditionnels, dont les Vagues, que je vous propose ici, seul moment purement choral de l’œuvre, seraient le scherzo.

La dernière partie, « The Explorers », est un monde en soi, fondée sur le « Passage to India » de Whitman, tandis que les trois autres mouvements sont tirés des « Leaves of grass ».

Vaughan-Williams a mis six ans à composer la symphonie, qui fait preuve d’une grande maturité musicale et qui, par sa structure et du fait du recours au chœur, s’éloigne du modèle traditionnel germanique pour en faire une œuvre « so british ».

Ce sera son œuvre symphonique la plus longue et l’une des plus importantes en termes de moyens requis pour l’interpréter. La mer le vaut bien !

Cédric MANUEL



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !