fbpx

Sélectionner une page

15 avril 1915 : Manuel de Falla et son amour (pas si) sorcier

15 avril 1915 : Manuel de Falla et son amour (pas si) sorcier
Publicité

Instant classique – 15 avril 1915… 104 ans jour pour jour. C’est une danseuse de flamenco légendaire, Pastora Imperio, qui passe commande à Manuel de Falla en 1914 d’une « gitanerie musicale », dont le livret en un acte est écrit par Martinez Sierra.

De Falla, qui avait entendu la mère de la danseuse chanter des airs gitans, intercale dans la partition trois chansons pour mezzo soprano : la canción del amor dolido (chanson de l’amour douloureux), el circulo magico (le cercle magique) et la canción del fuogo fatuo (chanson du feu follet), avec une courte intervention dans le finale, las campanas del amanecer (les cloches du matin). Le tout crée une ambiance tout à fait andalouse et très idiomatique.

La première de cet « Amor brujo », au Teatro Lara de Madrid, est un four complet. C’est sous sa forme de suite pour orchestre, créée un an plus tard, que la partition s’imposera et d’abord la célèbre danse rituelle du feu.

Voici un court extrait du ballet, intelligemment chorégraphié par Thierry Malandain et si vous voulez entendre un morceau de la fameuse danse rituelle du feu, allez directement à 2’13 ».

Cédric MANUEL



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !