Instant classique – 17 novembre 1908… 111 ans jour pour jour. Non, non et non, ce n’est pas John Williams qui a composé les premières musiques de film. Ni Ennio Morricone. Ni Bernard Hermann. Ni Vladimir Cosma. Ni Georges Delerue, etc., etc. L’un des tout premiers à l’avoir fait, c’est Camille Saint-Saëns, excusez du peu. 

L’intéressé a soixante-treize ans aux prunes tout juste lorsqu’on lui passe commande d’une œuvre originale destinée à accompagner la projection d’un film produit par la société le Film d’Art et réalisé par André Calmettes, avec quelques sociétaires de la Comédie-Française. Il s’agit de L’assassinat du duc de Guise, qui raconte… l’assassinat du duc de Guise, le 23 décembre 1588, sur ordre d’Henri III. Court-métrage de dix-huit minutes, l’œuvre est considérée comme très importante dans l’histoire du cinéma, même si, en la visionnant, ça ne saute pas aux yeux.

Saint-Saëns réalise une partition pour petit orchestre, qui accompagne l’action et change en fonction des situations. Il est le premier grand compositeur, alors au faîte de sa gloire, à écrire une telle œuvre, lui qui était considéré par les modernes comme un indécrottable conservateur (ce qu’il ne niait pas, tenant lesdits modernes pour des gros nullards).

Le film est projeté dans un cinéma de la rue Charras à Paris il y a tout juste 111 ans, et rencontre un énorme succès.

Cédric MANUEL



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »