17 septembre 1831 – Nous fêtons aujourd’hui le tout premier concerto pour piano abouti de Mendelssohn. Le compositeur est alors âgé de 21 ans lorsqu’il écrit cette partition tour à tout virtuose et rêveuse, soutenue par un orchestre souvent orageux, grondant et agité. On dit que ce fut l’œuvre la plus appréciée de la reine Victoria…

Felix Mendelssohn a vingt-et-un ans lorsqu’il compose son premier concerto pour piano abouti. Dédié à Delphine von Schauroth, il le présente à Munich où il avait rencontré la pianiste quelques mois plus tôt ; d’aucuns disent que si le concerto lui a été dédié, elle qui le joua ensuite pendant toute sa vie, ce n’était certainement pas par hasard…

Les trois mouvements de ce bref concerto sont enchaînés, le pianiste s’y fait tour à tour virtuose et rêveur (l’andante central est d’une grande poésie), soutenu par un orchestre souvent orageux, grondant et agité.

La première audition laissa le public plus froid que le compositeur ; le commentaire principal en a été celui qui constitue le titre de la chronique du jour. Pourtant, ce concerto fut l’un des plus joués au XIXe siècle et il était, dit-on, l’œuvre la plus appréciée de la reine Victoria.

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »