Select Page

19 mai 1886 : Camille Saint-Saëns donne tout ce qu’il peut !

19 mai 1886 : Camille Saint-Saëns donne tout ce qu’il peut !
Advertisement

Instant classique – 19 mai 1886… 132 années jour pour jour. Beaucoup d’anniversaires de créations ce 19 mai. Outre, par exemple, l’Enfant et les sortilèges de Maurice Ravel, il y a aussi entre autres la troisième symphonie « avec orgue » de Camille Saint-Saëns.

Grand chef-d’œuvre de la musique symphonique française, elle est parfois injustement accusée de manquer de génie. C’est injuste car cette symphonie ne manque ni d’invention, ni de maîtrise, ni de poésie, ni même de souffle.

Mais il est vrai aussi que Camille Saint-Saëns lui-même ne cherchait pas à se hisser au niveau des grands symphonistes du XIXe siècle. Pour preuve, cette réponse qu’il fit à quelqu’un qui lui demandait s’il allait composer une autre symphonie ensuite : « J’ai donné là tout ce que je pouvais donner ». Belle preuve d’humilité.

Ici, plutôt que les 1er et dernier mouvements, les plus célèbres et les plus grandioses, j’ai choisi le second, « poco adagio », belle mélodie, un peu sombre, merveilleusement accompagnée par un orgue d’une douceur ineffable.

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

Nous soutenons …

affiche barcelone en scene à paris theatreaffiche Quand on sait