Sélectionner une page

1er mai 1848 : un petit conte d’hiver au printemps signé Stanisław Moniuszko

1er mai 1848 : un petit conte d’hiver au printemps signé Stanisław Moniuszko
Publicité

Instant classique – 1er mai 1848… 171 ans jour pour jour. Stanisław Moniuszko (1819-1872) est l’un des grands compositeurs polonais, considéré même comme le père de l’opéra polonais.

Un Polonais témoin des vicissitudes de son pays, balloté par l’Histoire, et qui est donc né à Ubiel, près de Minsk, pour s’établir longuement à Vilnius où il enseignera pendant presque vingt ans, avant de s’installer à Varsovie après le triomphe tellurique de son opéra Halka, totalement inconnu par ici, mais qui est THE opéra polonais. Il mourra, malheureusement assez précocement, dans la capitale polonaise et ses funérailles réuniront 70 000 personnes, tout de même.

Moniuszko réussit la synthèse de ce que d’autres compositeurs locaux avaient tenté avant lui, en utilisant avec bonheur les caractéristiques de la musique romantique et avec un génie mélodique certain.

C’est durant ses années à Vilnius qu’il compose cette charmante « ouverture fantastique », petit conte d’hiver baptisé Bajka, qui signifie “fable” en polonais. Exemple assez significatif d’un art qui se peaufinera encore beaucoup les années suivantes, ce petit morceau symphonique, très joué en Pologne, est créé à Vilnius le 1er mai 1848, il y a 171 ans.

Un conte d’hiver en plein Printemps des peuples. Un printemps bien sombre pour les Polonais qui, une fois de plus, se soulèvent alors à Poznan, contre les Prussiens, et seront à nouveau écrasés en mai 1848. Pour beaucoup de Polonais, la musique de Moniuszko plus que toute autre Chopin ayant dépassé toute frontière malgré son profond attachement à son pays natal représente alors la voix de la Pologne à travers sa musique et le choix de ses livrets d’opéras propres à exalter le sentiment populaire, à l’instar d’un Smetana en Bohème ou d’un Erkel en Hongrie.

 Cédric MANUEL



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !

Facebook

A découvrir