20 janvier 1870 : joyeux anniversaire, Guillaume !

Publicité

Météore de la musique, Guillaume Lekeu est mort à 24 ans, laissant une œuvre absolument remarquable, qui nous fait mesurer la perte que la mort du prodige belge a engendrée pour l’histoire de la musique.

Comme avec tous les météores, la fin est proche du début. Guillaume Lekeu est né un 20 janvier, voici cent cinquante-deux ans. Il est mort un 21 janvier, vingt-quatre ans plus tard, emporté par la fièvre typhoïde. Vingt-quatre ans, c’est bien jeune, mais il a laissé suffisamment d’œuvres (et finalement si peu) pour nous faire mesurer la perte que sa mort a engendrée pour l’histoire de la musique.

Né près de Verviers, en Belgique, il apprend la musique en autodidacte puis se perfectionne auprès de Vincent d’Indyet de César Franck. Bientôt l’élève dépassera les maîtres mais personne ne l’a su. Ou plutôt si : d’Indy achève certaines partitions de son élève avec beaucoup de respect et d’attention.

Comme le veut la tradition, commémorer les anniversaires de naissance me donne l’occasion de présenter la toute première œuvre. Impossible avec Lekeu. La première œuvre chronologiquement que je trouve sur YouTube, est une courte pièce pour piano composée en 1887, un ‘‘andantino semplice’’. Même s’il est (très) court, j’espère qu’il vous donnera envie d’en connaître davantage…

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



 

Newsletter

Publicité

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletters

Les dessins de Caly

les dessins de caly retour à la normale