20 septembre 1930 – Près de 25 ans après avoir composé ses fameuses marches « Pomp and circumstance », Elgar remet l’ouvrage sur le métier pour une cinquième marche, dont nous fêtons aujourd’hui la création. Entraînante, la mélodie centrale aux cordes est très remarquable.

On l’a vu il y a quelques temps, Edward Elgar a composé ses fameuses marches « Pomp and circumstance » entre 1901 et 1907, les deux plus célèbres étant les première et quatrième.

Mais près de trois décennies plus tard, le voici qui remet l’ouvrage sur le métier, pour son ami Hereford. La cinquième marche est plus entraînante que militaire, bien qu’il s’agisse en effet d’un rythme de marche. La mélodie centrale aux cordes, toute victorienne même si nous sommes en 1930, est très remarquable.

Créée au Queen’s Hall sous la direction d’Henry Wood, elle fut enregistrée par Edward Elgar lui-même, qui, à soixante-treize ans, n’avait alors plus la force de la diriger en public, quelques jours auparavant. Malgré quelques traces d’une sixième marche, la cinquième sera bien l’ultime opus de ce cycle « Pomp and circumstance », so british et à nul autre pareil.

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »