22 janvier 1891 : Fauré à l’église… ou à l’opéra ?

Publicité

Le Tantum Ergo est une prière d’adoration écrite par saint Thomas d’Aquin à la gloire de l’eucharistie (qui est le corps du Christ pour les catholiques). Ce texte a donné lieu à de nombreuses compositions musicales, dont deux sont signées par Fauré. Nous fêtons l’anniversaire de la première, une partition délicate, à laquelle l’instrumentation choisie donne une grande légèreté.

Il n’y a pas grand-chose à raconter à propos du premier des deux « Tantum Ergo » que Gabriel Fauré a écrits. Celui-ci, le premier, composé en 1890, publié en 1893 mais présenté voici cent trente-et-un ans, est écrit pour ténor, chœur à cinq voix, orgue et harpe. C’est une partition délicate, à laquelle l’instrumentation choisie donne une grande légèreté.

Pourtant, n’était le texte de saint Thomas d’Aquin, on n’a pas l’impression d’être à l’église. Le caractère un peu élégiaque et l’intervention du soliste font penser à un air d’opéra. A fortiori ici, où la partie soliste est confiée à une soprano.

Allez en paix avec la voix céleste de Christiane Oelze.

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



 

Newsletter

Publicité

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletters

Les dessins de Caly

les dessins de caly retour à la normale