Select Page

22 juin 1866 : un Brahms schubertien

22 juin 1866 : un Brahms schubertien
Advertisement

Instant classique – 22 juin 1866… 152 années jour pour jour. Johannes Brahms avait envisagé un premier quintette à cordes en 1861, dans le format deux violons, un alto et deux violoncelles qui avait déjà fait la gloire de Franz Schubert 40 ans auparavant.

Mais après une audition privée et les critiques faites notamment par sa chère Clara Schumann, il détruisit la partition et en fit une autre en 1863, pour deux pianos, dont la première audition, en 1864, fut aussi un échec. Encouragé très fortement par Clara Schumann, qui avait senti le très haut potentiel de cette nouvelle mouture (« C’est une œuvre si pleine d’idées qu’elle requiert un orchestre entier. Au piano, la plupart de ces idées se perdent… Je t’en prie, revois-la encore »), Johannes Brahms se remit une fois encore au travail.

Coup de maître, cette fois.

Inspiré par ce que Franz Schubert avait lui-même pu faire dans son quintette (pour cordes seules) de 1828, Johannes Brahms livre l’un des chefs-d’œuvre de la musique de chambre, comme le lui écrivit dès réception et lecture de la parution le chef d’orchestre Hermann Levi. L’œuvre est créée ce 22 juin 1866 à Baden-Baden devant sa dédicataire, la princesse Anna de Hesse, avec un succès énorme.

Ici, le premier mouvement, au charme fou, par des interprètes de tout premier plan.

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage