Sélectionner une page

22 mai 1931 : le Bacchus d’Albert Roussel, lui, ne perd pas le fil

22 mai 1931 : le Bacchus d’Albert Roussel, lui, ne perd pas le fil
Publicité

Instant classique – 22 mai 1931… 88 ans jour pour jour. Albert Roussel présente le 22 mai 1931 un nouveau ballet à l’Opéra de Paris, basé sur l’argument bien connu de l’abandon d’Ariane par Thésée à Naxos, où le dieu Bacchus la cueille comme une fleur avant de l’épouser dans une grande fête durant laquelle il la couronne d’étoiles et autres astres.

C’est Serge Lifar qui en signe la chorégraphie et qui interprète Bacchus, dans des décors de Giorgio de Chirico. Mais le spectacle est un flop. Seule la musique est unanimement encensée, ce qui conduit Roussel à en faire deux suites pour orchestre afin de la diffuser au concert. Il transforme donc sans aucune retouche les deux actes du ballet en 2 suites, qui seront présentées peu après et qui occulteront le ballet lui-même.

Voici la seconde de ces suites, la plus célèbre, durant laquelle se succèdent le sommeil puis le réveil d’Ariane, son désespoir de se retrouver seule et abandonnée à son réveil, les retrouvailles avec Bacchus, la danse des deux amoureux, le baiser de Bacchus, qui rend la vie à l’île de Naxos, la danse d’Ariane, puis, à nouveau, des deux amants, avant l’extraordinaire bacchanale finale. C’est l’un des grands chefs-d’œuvre de Roussel hélas bien trop méconnu aujourd’hui.

Cédric MANUEL



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !

Facebook