Instant classique – 24 mars 1894… 126 ans jour pour jour. La mort de son petit-fils de quatre ans, Maurice, en 1892, plonge Gounod dans un chagrin profond, qui lui inspire un dernier Requiem

Il en avait écrit plusieurs dont un inséré dans sa grande fresque Mors et Vita. Un dernier car il a lui même soixante-quinze ans lorsqu’il l’achève en 1893.

Charles Gounod voulait dédier son œuvre à la société des concerts du Conservatoire ; il semble que le 18 octobre 1893, c’est alors qu’il joue au piano ce Requiem chez lui à Saint-Cloud qu’il est terrassé par une attaque dont il ne se relèvera pas.

Le Requiem est créé pour la Semaine sainte suivante, les 23 et 24 mars 1894.

Cédric MANUEL



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »