27 novembre 1910 : une amazone prénommée Ida

Publicité

Compositeur russe majeur de son temps, Liadov écrit une courte Danse de l’amazone aux effets très orientalisants pour Ida Rubinstein. Une œuvre entraînante, créée il y a 111 ans aujourd’hui (ou pas).

Anatoli Liadov est l’un des principaux compositeurs russes de la charnière des XIX et XXe siècles. On parle parfois de lui comme du sixième membre du fameux Groupe des Cinq. Professeur au conservatoire de Saint-Pétersbourg, il forme, notamment, Prokofiev. Comme compositeur, il a la particularité d’écrire des pièces courtes, notamment pour orchestre.

Il a cinquante-cinq ans lorsqu’Ida Rubinstein lui demande de composer une danse pour elle. Liadov réalise donc cette brève Danse de l’amazone aux effets très orientalisants. Moins de quatre minutes d’une musique qui a sans doute atteint son but, tant elle est entraînante.

Il semble qu’elle ait été créée voici cent onze ans tout juste (peut-être dans le calendrier julien) et on n’en sait pas plus. Il est d’autant plus remarquable qu’elle ait été choisie par l’orchestre philharmonique de Radio-France pour un disque dédié aux Ballets russes.

Cédric MANUEL



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



 

 

Newsletter

Publicité

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.