fbpx

Sélectionner une page

28 novembre 1938 : ne cherchez pas à comprendre cette œuvre de Chostakovitch

28 novembre 1938 : ne cherchez pas à comprendre cette œuvre de Chostakovitch
Publicité

Instant classique – 27 novembre 1896… 123 ans jour pour jour. Accrochez vous parce que l’histoire de cette partition de Dimitri Chostakovitch est à peu près aussi limpide qu’un formulaire Cerfa.

Alors, normalement, ce qu’on a longtemps appelé « Suite de jazz n°2 » (pour ce qui est du jazz, faut quand même chercher), était en fait la « Suite pour orchestre de variété n°1 ». Elle regroupait au départ quelques extraits des musiques de films, des ballets, et de la première suite pour orchestre de jazz (1934) du compositeur. On y entend la fameuse « valse CNP » reprise aussi dans Eyes wide shut de Kubrick et elle date de 1956.

C’est Rostropovitch qui l’a appelée suite de jazz n°2 et tout le monde lui a emboité le pas urbi et orbi.

C’était simple.

Mais en fait, il y avait une « vraie » suite de jazz n°2, plus ancienne et plus courte, composée en 1938 et semble-t-il présentée voici tout juste quatre-vingt-un ans. Or, la partition s’est perdue durant la guerre. C’est la redécouverte un peu fortuite de la réduction pour piano en 1999 qui a permis à Gerard McBurney de reconstituer l’orchestration et sa recréation en 2000, lors des fameux BBC Proms.

Voici cette « première » pas tout à fait inédite, mais qui a le mérite de présenter une partition tout à fait différente de celle qu’on croyait être la suite de jazz n°2 et qui ne l’était pas ; mais peu ou prou avec le même esprit…

Vous n’avez rien compris ? Ce n’est pas grave, écoutez le résultat, à mi-chemin entre cabaret et cirque, en trois petits mouvements. La speakerine de la BBC vous explique tout ça au début.

Cédric MANUEL



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !