Sélectionner une page

28 octobre 1915 : Richard Strauss, tout là-haut sur la montagne

28 octobre 1915 : Richard Strauss, tout là-haut sur la montagne
Publicité

Instant classique – 28 octobre 1915… 103 années jour pour jour. Alors que tous ses efforts de composition sont alors tournés vers la production lyrique, Richard Strauss décide en 1911 de se consacrer à une œuvre purement orchestrale, qui lui prendra quatre années.

Il s’agit de la traduction en musique d’une journée d’excursion dans les Alpes (Richard Strauss était Bavarois et vivait dans la montagne), d’où son nom de « symphonie alpestre ».

Elle est normalement d’un seul tenant, en vingt-et-une pièces plus ou moins courtes, gorgées de couleurs évocatrices et, comme cela peut arriver assez souvent avec Strauss, parfois un peu indigestes. Mais impossible de ne pas voir ou même sentir la montagne en écoutant ces morceaux souvent très évocateurs.

L’œuvre a donc été créée il y a tout juste 103 ans par l’orchestre philharmonique de Berlin mais à Dresde, sous la direction du compositeur, impassible (il existe une vidéo le montrant dirigeant pour ainsi dire quasiment immobile) mais très renommé chef d’orchestre.

Voici le premier quart de cette partition qui dure trois bons quarts-d’heure : on part de la nuit sur la montagne, puis viennent le majestueux lever du soleil, la montée vers les alpages, l’entrée dans la forêt (avec ses appels de cors) et autres images de la nature triomphante.

Plus tard (mais pas dans cet extrait), un peu avant le soir, un orage effroyable viendra secouer la montagne. C’est, si vous avez l’occasion de l’écouter, l’un des plus saisissants exemples de traduction musicale d’une tempête. Proprement terrifiant, cinq minutes d’écrasement orchestral en technicolor, soutenu par un orgue omniprésent.

Rien de tout cela ici : douceur et rêverie accompagnent la lente ascension du promeneur et d’aucuns ont trouvé ces pages bien peu audacieuses au regard de celles qui suivent…

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !

Facebook