Select Page

4 octobre 1916 : « L’enfant préféré » de Richard Strauss et Hofmannstha

4 octobre 1916 : « L’enfant préféré » de Richard Strauss et Hofmannstha
Advertisement

Instant classique – 4 octobre 1916… 102 années jour pour jour. Poussé par son librettiste fétiche Hugo von Hofmannsthal, qui voulait intégrer un opéra de poche intitulé « Ariane » dans une œuvre plus vaste tirée du Bourgeois gentilhomme, Richard Strauss fit d’abord de son mieux d’assez mauvaise grâce.

La création de ce fleuve de six heures à Stuttgart en 1912 ne satisfit ni Hofmannsthal, ni Strauss, ni le public, si bien que le premier refit le livret, ajoutant un prologue à l’acte unique initial pour en faire une œuvre nouvelle, avec pour titre Ariane à Naxos. Le Hofoper de Vienne accueillit ce pastiche, modèle du théâtre dans le théâtre, il y a tout juste cent deux ans et lui fit un triomphe. C’était, comme l’écrivit Hugo von Hofmannsthal quelques années plus tard, dans l’un des innombrables témoignages de la correspondance entre les deux hommes, leur « enfant préféré ».

Dix ans plus tard, c’est Ariane qui sera la première œuvre de Richard Strauss donnée à Salzbourg, dans le cadre du festival nouvellement créé.

Le rôle d’Ariane fit se couvrir de gloire les plus grandes cantatrices du XXe siècle, dans le rôle titre comme dans celui de Zerbinette.

En voici la céleste scène finale, ici chantée par Gundula Janowitz dans le rôle d’Ariane, James King dans celui de Bacchus – qu’il a chanté un nombre incalculable de fois – et Edita Gruberova en Zerbinette, sous la direction de Karl Böhm, pour les soixante ans de l’œuvre toujours à l’Opéra de Vienne, avec les aléas qu’ont parfois les grandes soirées.

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage