Select Page

5 avril 1874 : la tortueuse chauve-souris de Johan Strauss fils

5 avril 1874 : la tortueuse chauve-souris de Johan Strauss fils
Advertisement

Instant classique – 5 avril 1874… 144 années jour pour jour. On peut dire que le livret déjà très tortueux de cette « Chauve-Souris », sorte de reine des opérettes viennoises, a été tordu et re-tordu, depuis la pièce d’origine (La prison de Roderich Benedix), jusqu’à une première adaptation de Henry Meilhac et Ludovic Halévy, puis une autre de Karl Haffner et enfin le livret de l’opérette, confié à Richard Genée, chef d’orchestre du théâtre An der Wien où la création était prévue.

Richard Genée change de nombreux éléments et travaille même avec Johann Strauss fils à la partition, achevée en à peine plus d’un mois. Si elle y remporte un succès d’estime, ce n’est pas à Vienne que l’œuvre triomphera.

C’est son tour du monde qui lui apportera la gloire, de Berlin à Budapest, puis New-York, Londres et Paris, avant de revenir à Vienne, sous les baguettes exigeantes de Richard Strauss et de Gustav Mahler. Tout y est un peu excessif, plein de crème fouettée sucrée et de champagne, mais les plus grands chefs s’y sont laissés emporter, jusqu’à Nikolaus Harnoncourt.

Difficile de ne pas penser également à Carlos Kleiber, qui y est revenu à de nombreuses reprises, jusqu’aux légendaires concerts du Nouvel An et, à l’occasion de ses concerts devenus si rares dans les années 90, comme bis emporte-tout.

Voilà donc la célébrissime ouverture en forme de pot-pourri, portée avec l’élégance si caractéristique d’un chef qui ne laissait rien au hasard, lors d’une série de reprise de l’opérette à l’opéra de Munich en 1987.

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage