Instant classique – 5 décembre 1887… 143 ans jour pour jour. Rimsky-Korsakov compose une œuvre concertante fort séduisante, en utilisant des fragments de chansons, qu’il intitule : Fantaisie sur des thèmes russes.

Comme bien d’autres compositeurs de son temps, Nikolaï Rimsky-Korsakov ambitionne de réaliser des pièces virtuoses pour le violon, qu’il chérit particulièrement, même si c’est le piano qui est son instrument de formation. Mais n’oublions pas qu’il est aussi l’un des plus grands orchestrateurs de l’histoire de la musique.

Alors comme d’habitude, plutôt que de réaliser une œuvre de chambre, il écrit une œuvre concertante, qu’il baptise Fantaisie sur des thèmes russes, destinée au violoniste Krasnokoutski (à vos souhaits), professeur de violon à la Chapelle Impériale de Saint-Pétersbourg. C’est ce dernier qui, naturellement, la joue lors de la création voici cent quarante-trois ans (je ne saurais vous dire s’il s’agit de la création selon le calendrier julien ou grégorien. Donc, c’est soit le 5, soit le 17 décembre pour nous) dans la même ville.

Rimsky-Korsakov utilise des fragments de chansons populaires déjà notées par son mentor du groupe des Cinq, Mily Balakirev. Puis, comme on pouvait s’y attendre, la seconde partie est, elle, fondée sur des danses notées par le compositeur lui-même. Cela donne une œuvre qui n’est pas franchement virtuose comme il l’avait souhaité au départ, mais qui n’en demeure pas moins fort séduisante.

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »