Select Page

5 novembre 1846 : Schumann et la symphonie de la lutte contre soi

5 novembre 1846 : Schumann et la symphonie de la lutte contre soi
Advertisement

Instant classique – 5 novembre 1846… 172 années jour pour jour. Robert Schumann a trente-cinq ans lorsqu’il débute, fin 1845, la composition de sa troisième symphonie. En effet, même si elle reste dans le catalogue la seconde, c’est bien la troisième dans l’ordre de composition.

Elle est dédiée à Oscar Ier, roi de Suède et de Norvège. Elle est surtout l’une des œuvres les plus symboliques du compositeur, d’abord par sa profonde sensibilité romantique, mais aussi avec les caractéristiques d’alors, désignées sous le terme générique de « mélancolie » et qu’on appellerait aujourd’hui dépression, cette alternance entre noirceur et exaltation.

« Je peux bien dire que c’est la résistance de l’esprit qui est ici manifeste, et que j’ai cherché à lutter contre mon état », écrivait Schumann à propos de la symphonie. Luttes intérieures qui ne cesseraient bientôt de grandir et de l’habiter tout entier jusqu’à le terrasser par des hallucinations auditives peu à peu permanentes, qui le laisseront totalement exsangue et désespéré, jusqu’à le pousser au suicide, qu’il tenta en 1854 en se jetant dans le Rhin. Repêché in extremis, on le conduira à l’asile où il finira ses jours deux ans plus tard à quarante-six ans, mort-vivant qui passait alors des heures à recopier des almanachs, et à faire des listes à partir d’autres listes…

La seconde symphonie, très beethovénienne, contient un joyau encore plus symbolique de cette lutte intérieure : son adagio. Placé en troisième mouvement, il est l’un des plus beaux jamais écrits pour un orchestre, tendre et déchiré, hésitant et serein. Sa mélodie principale, qui se présente timidement, puis qui revient, emplit tout et s’éteint, est une merveille et je m’étonne qu’elle ne soit pas plus connue.

La voici ici par quelqu’un qui ne pouvait que comprendre la mélancolie romantique de Schumann dont il fut l’un des meilleures interprètes, Leonard Bernstein.

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage