Instant classique – 5 octobre 1938… 80 années jour pour jour. Pour le jubilé d’or du chef d’orchestre sir Henry Wood, et « en reconnaissance de ses services à la musique », Ralph Vaughan Williams écrit (et lui dédie) cette Sérénade pour la musique, qui est créée au Royal Albert Hall il y a tout juste quatre-vingts ans, alors que le ciel européen accumule peu à peu les nuages noirs.

Le compositeur s’inspire du Marchand de Venise de William Shakespeare, et notamment de sa scène du jardin de Portia. L’œuvre originale est écrite pour seize chanteurs solistes, qui ont chacun leur passage, et constitue l’une des partitions les plus tendres et les plus élégiaques de Ralph Vaughan Williams, à l’atmosphère comme baignée d’un doux et pâle soleil.

En voici une version par sir Adrian Boult et les nombreux solistes, qui en fait ressortir toutes les subtilités et, pour tout dire, l’ineffable beauté.

« Je ne suis jamais joyeux quand j’entends de la belle musique », comme le dit le poème sur lequel la partition s’appuie. Ce morceau ne vous rendra pas joyeux, mais nul doute qu’il vous fera voyager… 

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »