Select Page

9 mai 1812 : la courte échelle (de soie) de Gioachino Rossini

9 mai 1812 : la courte échelle (de soie) de Gioachino Rossini
Advertisement

Instant classique – 9 mai 1812… 206 années jour pour jour. Le théâtre San Mosè de Venise commande à un Gioachino Rossini d’à peine 20 ans trois petites farces en un acte que le jeune compositeur produira durant la très prolifique année 1812, décisive pour qu’il s’impose comme le créateur le plus important de la péninsule et dont le nom brillera bientôt dans tout l’Europe.

La Scala di Seta est le premier de ces trois opéras, sur un livret de Giuseppe Maria Foppa tiré d’une pièce française éponyme d’Eugène de Planard dont l’intrigue n’est pas éloignée du célèbre Mariage secret mis en musique par Domenico Cimarosa.

Une échelle de soie qu’à peu près tout le monde emprunte, avec force quiproquos entre vrais/faux maris et supposés amants et qui mène à la chambre de la belle Giulia, en fait tout l’argument.

L’opéra n’aura pas grand succès, malgré les trésors d’invention dont Gioachino Rossini y fait preuve. Seule l’énergique ouverture restera sans interruption au répertoire, jusqu’à une timide réhabilitation de l’œuvre entière en même temps que le « Rossini revival » des années 70 et 80.

En voici d’ailleurs l’une des reprises les plus réussies à Pesaro, il y a près de 30 ans, production dirigée par Gabriele Ferro dans laquelle une Cecilia Bartoli pas beaucoup plus âgée que Rossini lorsqu’il écrivit l’œuvre, chante le rôle de Lucille, laquelle a quelque peine à réfréner ses ardeurs amoureuses dans une délicieuse petite « arietta » ici malheureusement assez mal captée.

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage